fbpx
Menu
Lundi au vendredi - 9h à 17h
Category

Asie

Category Archives: Asie

L’Indonésie : Le pays aux 17 000 îles

By | Asie, Blogue | No Comments

L’Indonésie, véritable joyau de l’Asie du Sud-Est, est un archipel composé de milliers d’îles disséminées à travers l’océan Indien et le Pacifique. Avec pas moins de 17 000 îles, ce pays offre une richesse naturelle et culturelle inégalée, faisant de chaque voyage une aventure unique.

Une Diversité Insulaire
L’Indonésie est un pays d’une diversité insulaire remarquable, avec plus de 17 000 îles dispersées sur l’océan Indien et le Pacifique. Chaque île possède sa propre identité géographique, culturelle et écologique, offrant une richesse incommensurable à explorer. Des îles densément peuplées de Java et Sumatra, où bat le cœur économique et culturel du pays, aux régions reculées et préservées comme les Moluques et la Papouasie, chaque île présente un tableau unique de paysages, de langues, de traditions et de modes de vie.

Des paysages à couper le souffle
Des rizières en terrasses verdoyantes de Bali aux sommets volcaniques majestueux de Java, en passant par les plages de sable blanc bordées de palmiers de Lombok et les récifs coralliens époustouflants de Raja Ampat, l’Indonésie regorge de merveilles naturelles à explorer. Les jungles luxuriantes de Sumatra abritent une incroyable variété de faune et de flore, tandis que les lacs de cratère turquoise de Flores et les cascades spectaculaires de Java captivent l’imagination. Chaque île offre son propre éventail de paysages éblouissants, créant une expérience inoubliable pour les amoureux de la nature et les aventuriers en quête d’émerveillement.

Un patrimoine culturel riche
Le patrimoine culturel de l’Indonésie est une mosaïque vibrante de traditions, d’arts et de coutumes qui reflètent des siècles d’histoire et d’influences diverses. Des temples majestueux de Borobudur et Prambanan sur l’île de Java aux danses envoûtantes et aux cérémonies religieuses balinaises, en passant par les sculptures élaborées de Sumatra et les textiles colorés de Sulawesi, l’Indonésie offre une richesse culturelle inégalée. La diversité ethnique du pays se manifeste à travers ses langues, ses costumes traditionnels et ses festivals animés, où les coutumes anciennes cohabitent harmonieusement avec la modernité. L’hospitalité chaleureuse des Indonésiens et leur fierté pour leur patrimoine culturel font de ce pays un véritable trésor à découvrir pour les voyageurs du monde entier.

Exploration sans fin
Avec autant d’îles à découvrir, l’Indonésie offre une infinité d’opportunités d’exploration. Que vous soyez amateur de plongée sous-marine, de trekking en montagne, de surf sur les vagues spectaculaires, ou tout simplement en quête de détente sur des plages isolées, il y en a pour tous les goûts et toutes les envies. Afin de conserver ce petit coin de paradis, des efforts de conservation et des initiatives de développement durable sont en cours, soutenus par le gouvernement, les ONG et la communauté internationale. Des programmes de reboisement, de gestion des ressources naturelles et de sensibilisation environnementale sont mis en œuvre pour protéger les écosystèmes fragiles et promouvoir un mode de vie plus respectueux de l’environnement. Avec un engagement continu en faveur de la conservation et de la durabilité, l’Indonésie cherche à concilier la préservation de son incroyable patrimoine naturel avec les besoins de sa population en pleine croissance.

En conclusion, l’Indonésie est une destination à nulle autre pareille, où la diversité naturelle et culturelle vous laisse émerveillé à chaque tournant. Que vous soyez à la recherche d’aventure, de détente ou de découverte, l’Indonésie vous promet une expérience inoubliable au cœur de ce paradis insulaire. Si cette destination vous intéresse alors n’hésitez plus et reservez votre circuit Psssion Bali et Indonesie en cliquant sur le lien ci-dessous:

https://www.passionmonde.com/circuits/passion-bali-et-indonesie-2/?

Découvrez les saveurs envoûtantes de la cuisine ouzbèke

By | Asie, Blogue | No Comments

La cuisine ouzbèke, véritable trésor de l’Asie centrale, offre une palette de saveurs exquises et une richesse culturelle qui captivent les papilles des amateurs de cuisine du monde entier. Entre traditions millénaires et influences variées, plongeons ensemble dans l’univers enchanteur de la gastronomie ouzbèke.

Les fondements de la cuisine ouzbèke

La cuisine ouzbèke puise ses racines dans les traditions nomades et agricoles du pays. Les plats sont généralement copieux, équilibrés et mettent en valeur les ingrédients locaux tels que le riz, la viande, les légumes et les fruits.

Le Plov : un plat emblématique

Le Plov est le plat national par excellence. À base de riz, de viande (agneau, bœuf ou poulet), de carottes, d’oignons et d’épices, il est cuit lentement dans un grand chaudron appelé “kazan”. Chaque région a sa propre version de ce plat emblématique, ajoutant une touche unique à cette recette incontournable.

Les délicieuses grillades ouzbèkes

Les Ouzbeks sont également maîtres dans l’art des grillades. Les brochettes de viande, appelées “shashlik”, sont une véritable délectation. Marinées dans des épices locales, les viandes sont grillées à la perfection, offrant une explosion de saveurs à chaque bouchée.

Les Manti, raviolis ouzbeks

Les “manti” sont de délicieux raviolis farcis de viande, de potiron ou de citrouille. Ces petits chaussons sont cuits à la vapeur et souvent servies avec une sauce à base de yaourt et d’ail. Les manti sont une véritable célébration de la finesse et de la saveurde la cuisine ouzbèke.

Les incontournables samsa

Les “samsa” sont des petits pâtés feuilletés fourrés de viande, d’oignons et d’épices. Cuits au four, ces délices croustillants sont souvent servis en apéritif ou en accompagnement. Les variations de samsa peuvent inclure des ingrédients tels que la citrouille ou les pommes de terre.

La cuisine ouzbèke est bien plus qu’une simple expérience gustative. Elle offre une plongée dans l’histoire et la culture de l’Asie centrale. Que vous soyez amateur de plats épicés, de grillades savoureuses ou que vous soyez un bec sucré, la cuisine ouzbèke saura émerveiller vos sens et vous transporter dans un voyage culinaire inoubliable. Alors, laissez-vous tenter par ces saveurs envoûtantes et découvrez le trésor caché de l’Asie centrale et ses délicieuses saveurs !

Les Tunnels de Cu Chi : Un réseau souterrain témoin de l’héroïsme Vietnamien

By | Asie, Blogue | No Comments

Les tunnels de Cu Chi, situés à proximité de Ho Chi Minh-Ville au Vietnam, constituent un complexe souterrain extraordinaire qui a joué un rôle crucial pendant la guerre du Vietnam. Dans cet article, nous plongerons dans l’histoire fascinante de ces tunnels, découvrant à la fois leur fonctionnalité stratégique pendant la guerre et leur importance culturelle dans l’histoire vietnamienne moderne.

Origines des Tunnels (1940s – 1960s)

Les origines des tunnels remontent à la période de la lutte anticoloniale vietnamienne. Initialement, les tunnels ont été construits par les combattants Viet Minh, résistants contre les forces coloniales françaises. Cependant, ce réseau souterrain a gagné en complexité et en importance stratégique sous le régime du Viet Cong pendant la guerre du Vietnam.

Construction et Caractéristiques des Tunnels

Les tunnels de Cu Chi étaient un chef-d’œuvre d’ingénierie, s’étendant sur des centaines de kilomètres sous la surface. Construits à la main à l’aide de simples outils, ces tunnels étaient équipés de chambres de vie, de zones de stockage, de caches d’armes, de salles de réunion et même d’hôpitaux souterrains. La complexité du réseau permettait aux combattants vietnamiens de se déplacer en toute discrétion.

Rôle Pendant la Guerre du Vietnam (1960s – 1970s)

Pendant la guerre du Vietnam, les tunnels de Cu Chi ont joué un rôle crucial dans les opérations du Viet Cong. Ces tunnels étaient utilisés comme bases de commandement, caches d’armes, abris anti-bombardements et voies de ravitaillement. La topographie du terrain a également été exploitée pour surprendre les forces américaines et sud-vietnamiennes.

Conditions de Vie Souterraine

La vie quotidienne dans les tunnels était extrêmement difficile. Les habitants vivaient dans des espaces confinés et devaient faire face à des conditions d’hygiène précaires. Cependant, la résilience du peuple vietnamien a été démontrée par sa capacité à survivre dans ces conditions difficiles pendant de longues périodes.

Après la Guerre : Site Touristique et Mémoriel (Post-1975)

Après la guerre, les tunnels de Cu Chi ont été préservés comme site historique et mémoriel. Aujourd’hui, le site attire des visiteurs du monde entier qui viennent pour en apprendre davantage sur l’histoire du Vietnam et pour explorer les tunnels. Des expositions et des reconstitutions ont été mises en place pour illustrer la vie dans les tunnels pendant la guerre.

Héritage Culturel et Préservation (Présent) : Les tunnels de Cu Chi sont devenus un héritage culturel important pour le Vietnam. Des efforts significatifs ont été déployés pour préserver ce site historique, en le maintenant en bon état et en fournissant des informations éducatives aux visiteurs. Des générations actuelles participent également à la préservation de cet héritage en partageant les récits de leurs ancêtres.

Les tunnels de Cu Chi incarnent la persévérance et l’ingéniosité du peuple vietnamien pendant une période tumultueuse de leur histoire. En explorant ces tunnels, les visiteurs peuvent mieux comprendre l’impact de la guerre sur la vie quotidienne et la résilience exceptionnelle qui a caractérisé cette époque.

Cette visite est bien sûr au programme de notre circuit Passion Vietnam et Cambodge. Elle vous intéresse ? N’hésitez pas à vous inscrire dès maintenant à notre circuit via le lien ci-dessous !

Le cinéma indien : Bolywood et plus encore

By | Asie, Blogue | No Comments

L’Inde, pays aux mille visages, est également le berceau d’une industrie cinématographique qui a captivé les cœurs du monde entier. Bollywood, mot fusionnant Bombay (aujourd’hui Mumbai) et Hollywood, est souvent la première image qui vient à l’esprit lorsque l’on évoque le cinéma indien. Cependant, l’histoire cinématographique indienne va bien au-delà de cette étiquette, embrassant une diversité éblouissante de genres, de styles et de langues.

L’héritage bollywoodien

Bollywood, le géant du cinéma indien, est réputé pour ses films musicaux, ses danses exubérantes, et ses sagas romantiques épiques. De “Sholay” à “Dilwale Dulhania Le Jayenge,” ces films ont transcendé les frontières nationales, apportant sa touche de glamour indien à des millions de foyers à travers le monde.
Les acteurs emblématiques du cinéma bolywood tels que Amitabh Bachchan, Shah Rukh Khan, et Aishwarya Rai ont non seulement façonné l’industrie, mais sont également devenus des icônes mondiales. Le cinéma hindi, en particulier, est devenu synonyme d’une expression artistique exubérante, combinant drame, romance, et valeurs culturelles.

Une mosaïque de cinémas régionaux

Cependant, l’Inde ne se limite pas à Bollywood. Chaque région du pays possède sa propre industrie cinématographique florissante, produisant des chefs-d’œuvre qui explorent des thèmes locaux et des cultures spécifiques. Le cinéma tamoul, tel que “Baahubali,” ou le cinéma bengali avec des films comme “Pather Panchali,” ont reçu une reconnaissance internationale, soulignant la richesse de la diversité culturelle du pays.

Émergence de nouveaux talents et scénarios audacieux

Au cours des dernières années, l’industrie cinématographique indienne a vu l’émergence de jeunes réalisateurs et de talents novateurs qui repoussent les limites du “conventionnel”. Des films tels que “Gully Boy” explorent des thèmes sociaux complexes, tandis que des documentaires comme “My name is salt” exposent des réalités souvent ignorées.

L’impact mondial et ses défis

L’influence de l’industrie cinématographique indienne sur le monde ne peut être ignorée. Des festivals de films internationaux aux collaborations avec des studios étrangers, le cinéma indien continue de faire sensation. Cependant, il ne fait pas face qu’à des applaudissements. Les questions de diversité, de représentation, et de censure sont des défis auxquels l’industrie doit faire face.

L’industrie cinématographique indienne est un voyage continu, tissant des histoires qui transcendent les frontières et unissent les peuples. Que ce soit à travers les danses entraînantes de Bollywood ou les drames profonds du cinéma régional, l’Inde continue de prouver que son cinéma est bien plus qu’une simple attraction, c’est un reflet éclatant de sa diversité et de son dynamisme.
Plongez-vous dans l’épopée cinématographique indienne à travers ses films et partez à sa rencontre car chaque film est une invitation à découvrir un peu plus l’âme de cette nation extraordinaire.

Quelques livres à lire avant un voyage au Japon

By | Asie, Blogue, Conseils voyages | No Comments

Le Japon, un pays fascinant où tradition et modernité se rencontrent dans une harmonie unique. Avant, pendant ou après votre voyage au Pays du Soleil Levant, plongez dans la magie de cette culture riche en histoire, en mystère et en beauté à travers la lecture. Voici une liste de livres soigneusement sélectionnés pour vous faire voyager au Japon avant même de franchir ses frontières.

1. “Mémoires d’une Geisha” de Yuki Inoue (1993)

Laissez-vous emporter dans le monde envoûtant des geishas. Ce témoignage fascinant d’une ancienne geisha nous plonge dans la vie secrète et complexe de ces artistes japonaises. Le livre évoque avec précision les rites et coutumes du monde très fermé des geishas et offre une perspective unique sur la culture japonaise et sa société traditionnelle.

2. “La balade de l’impossible” de Haruki Murakami (1987)

Aucune liste sur le Japon ne serait complète sans un livre de Haruki Murakami. Cinquième roman du célèbre auteur japonais, “La balade de l’impossible” est un roman poignant qui explore l’amour, la perte et la quête de soi. Tout en capturant l’essence de la vie étudiante à Tokyo dans les années 1960, Haruki Murakami nous offre une immersion sensorielle dans la capitale japonaise.

3. “Tokyo Vice” de Jake Adelstein (2009)

Ce livre nous plonge dans l’univers fascinant du journalisme au Japon. Jake Adelstein, premier journaliste non-japonais à avoir travaillé pour l’un des plus grands journal du pays, dévoile son expérience dans le crime organisé japonais et la vie quotidienne à Tokyo. Un récit captivant qui offre un aperçu unique de la culture japonaise vu de l’intérieur et du point de vue d’un expatrié au Japon.

4. “Petits oiseaux” de Yôko Ogawa (2014)

Ce roman de Yoko Ogawa, une des plus grande romancièree japonaise, raconte l’histoire de deux frères partageant une passion commune pour les oiseaux. Au fil des années, ils ont développé un language qu’eux seuls comprennent : le language des oiseaux. Un roman poétique sur des liens fraternels uniques qui nous offre un autre regard sur la “différence”.

5. “Kitchen” par Banana Yoshimoto (1988)

Un classique de la littérature contemporaine japonaise, “Kitchen” explore les thèmes de la perte et du renouveau. Le premier roman de l’auteure japonaise Banana Yoshimoto, tisse une histoire émotionnelle qui nous transporte dans les rues animées de Tokyo.

Avant de vous envoler pour le Japon, laissez ces livres vous transporter dans une aventure littéraire et vous initier à sa riche culture. Que vous soyez la littérature de fiction, les mémoires ou les récits de voyage, chacun de ces livres offre une fenêtre unique sur la richesse et la complexité du Japon. Préparez-vous à être enchanté par la magie de ce pays avant même de poser le pied sur son sol. Bonne lecture et bon voyage !

Boukhara : voyage dans l’histoire de l’Ouzbékistan

By | Asie, Blogue | No Comments

Au cœur de l’Ouzbékistan, la ville antique de Boukhara se dresse comme un joyau préservé du passé, offrant aux voyageurs une immersion fascinante dans l’histoire et la culture ouzbèke.
Boukhara est l’une des plus ancienne villes d’Asie centrale, c’est l’endroit parfait pour partir pour un voyage dans le temps et l’histoire de l’Ouzbékistan. Entre trésors cachés et somptueuses médersas, sans oublier ses marchés animés, partons à la découverte de cette ville fascinante.

  • La vieille ville : l’âme de Boukhara
    La vieille ville de Boukhara est une véritable capsule temporelle, où chaque ruelle pavée respire l’histoire. Une promenade à travers les bazars animés et l’architecture préservée des maisons en pisé vous fera ressentir l’atmosphère enchanteresse de ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
  • La place Labi Khauz : le coeur de la ville
    La place Labi Khauz est le cœur social de la ville de Boukhara. Le centre de la place est occupé par l’une des plus anciennes piscine de la ville (le mot «khauz» signifie piscine en ouzbek).
    Son imposant bassin entouré d’arbres et bordée de cafés traditionnels invite au partage, à la détente et à la contemplation. C’est l’endroit idéal pour s’immerger dans la vie quotidienne, déguster un thé ou simplement contempler la beauté des monuments environnants.
  • Le complexe Po-i-Kalon : un trésor architectural
    Le complexe Po-i-Kalon, avec sa grande mosquée et son minaret (Kalon en ouzbèk), est un témoignage éclatant de l’architecture islamique. Le sommet du minaret bénéficie d’une vue imprenable sur la ville de Boukhara et les détails artistiques qui s’y trouvent, font de ce site un incontournable.
  • Les médersas de Boukhara : écoles de sagesse
    Les médersas sont des écoles d’enseignement coranique. Boukhara abrite certaines des médersas les plus impressionnantes d’Asie centrale dont celle de Miri-Arab située dans le complexe Po-i-Kalon, toujours en activité. Ces centres d’enseignement théologiques ancestraux offrent la possibilité d’admirer des oeuvres uniques, et nous plongent à l’époque où ces institutions étaient au cœur de la vie intellectuelle de la région.

Boukhara, avec son mélange unique de sites historiques, d’architecture époustouflante et de charme intemporel, offre une expérience inoubliable aux voyageurs en quête d’authenticité. Cette ville magique de l’Ouzbékistan vous transporte à travers les siècles, révélant la grandeur de son passé et la chaleur de son présent. Que vous soyez un passionné d’histoire, un amateur d’architecture ou simplement un explorateur avide, Boukhara promet une aventure captivante au cœur de l’Asie centrale.

Le Taj Mahal : une ode à l’amour éternel

By | Asie, Blogue | No Comments

Le Taj Mahal, joyau de l’Inde et l’une des merveilles du monde, incarne l’essence de la beauté et de la grandeur architecturale. Situé à Agra, cet édifice emblématique est bien plus qu’un simple monument en marbre blanc. Il raconte une histoire d’amour intemporelle et représente le summum de l’art moghol.

L’histoire romantique du Taj Mahal

Le Taj Mahal a été construit au XVIIe siècle par l’empereur moghol Shah Jahan en mémoire de son épouse bien-aimée, Arjumand Bânu Begam plus connue sous le nom de Mumtaz Mahal, décédée en donnant naissance à leur quatorzième enfant. L’histoire d’amour qui sous-tend la création de ce monument est poignante, imprégnant chaque recoin du Taj Mahal d’une émotion palpable.

Architecture exquise

L’architecture du Taj Mahal est une fusion magistrale de styles persan, turc, indien et islamique, créant une symphonie visuelle inégalée. Les quatre minarets encadrant le mausolée principal ajoutent à sa grandeur, et leurs légères inclinaisons vers l’extérieur protègent le monument en cas de tremblement de terre.

Le marbre blanc et ses minutieux détails

Le Taj Mahal est principalement construit en marbre blanc, donnant au monument une aura de pureté et d’élégance. Les détails sculptés et les incrustations de pierres précieuses qui ornent le marbre sont des témoignages de l’exceptionnelle habileté artisanale de l’époque. À mesure que la lumière du jour change, le Taj Mahal révèle différentes nuances, créant une expérience visuelle dynamique.

Les Jardins de Paradis

Les jardins qui entourent le Taj Mahal sont un élément essentiel de sa conception. Inspirés par le concept du paradis islamique, ces jardins symétriques et bien entretenus ajoutent une dimension esthétique et symbolique au monument. Se promener dans ces jardins offre une perspective unique du Taj Mahal, soulignant sa splendeur et sa perfection architecturale.

Défis de conservation

Malgré sa beauté intemporelle, le Taj Mahal est confronté à des défis de conservation en raison de la pollution atmosphérique et des pressions environnementales. Des efforts considérables sont déployés pour préserver ce trésor historique et culturel, soulignant l’importance de la durabilité et de la préservation du patrimoine.

Le Taj Mahal reste un hommage indélébile à l’amour et à la créativité humaine. Sa magnificence architecturale, associée à une histoire romantique captivante, en fait un incontournable pour les amateurs d’histoire, d’architecture et de voyage. En contemplant cette merveille, on ne peut s’empêcher de ressentir l’écho des émotions qui ont inspiré sa création il y a des siècles, faisant du Taj Mahal bien plus qu’un simple monument, il est une célébration de l’amour éternel.

Voyage à travers les marchés Indonésiens

By | Asie, Blogue | No Comments

L’Indonésie, avec sa riche tradition culturelle, est un trésor de l’artisanat asiatique. Entre les tissus colorés, les sculptures élaborées ou les bijoux travaillés minutieusement, l’Indonésie offre une variété d’objets artisanaux qui racontent l’histoire du pays. L’un des meilleurs moyens de découvrir cette richesse culturelle est de se promener dans les marchés locaux. Partez avec nous pour un voyage fascinant à travers les marchés d’Indonésie pour explorer son artisanat unique.

Les batiks d’Indonésie : un patrimoine textile

Lorsque vous visitez un marché local en Indonésie, il est difficile de passer à côté des magnifiques motifs de batik. Cette technique traditionnelle de teinture textile a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Chaque région d’Indonésie possède son propre style de batik, avec des motifs et des couleurs spécifiques.

Sculptures en bois et en pierre : l’art de la création

Les marchés locaux d’Indonésie regorgent de sculptures en bois et en pierre, allant des petites figurines aux statues monumentales. Le travail du bois est une compétence transmise de génération en génération, et les artisans locaux créent des œuvres d’art qui représentent souvent des divinités, des animaux mythologiques et des symboles culturels. Les sculptures en pierre, quant à elles, sont principalement associées à l’île de Bali, où l’on trouve des statues gracieuses de déesses, de danseurs et de guerriers.

Bijoux en argent et en perles : élégance et tradition

Les marchés indonésiens proposent également une abondance de bijoux en argent, souvent ornés de pierres précieuses locales. Les artisans locaux créent des colliers, des bracelets et des boucles d’oreilles d’une élégance inégalée. Les bijoux en argent sont particulièrement populaires à Bali, où les artisans utilisent des techniques de filigrane complexes pour créer des pièces d’art uniques. Les perles, en particulier sur l’île de Lombok, sont également un artisanat prisé et sont souvent utilisées dans la création de bijoux magnifiques.

La poterie et la céramique : un art ancestral

L’art de la poterie et de la céramique est une autre tradition ancienne en Indonésie. Chaque région possède ses propres styles et techniques de poterie, et vous pouvez trouver une variété d’objets, des assiettes et des bols aux vases et aux sculptures. La poterie de Lombok et la céramique de Java sont particulièrement renommées pour leur qualité et leur beauté.

Tissages et paniers : L’art de l’utilitaire

Les tissages et les paniers traditionnels d’Indonésie sont à la fois fonctionnels et esthétiques. Vous pouvez trouver des paniers en rotin, des nattes en bambou, des sacs tissés à la main, et bien plus encore. Ces objets artisanaux reflètent la relation étroite entre l’artisanat et la vie quotidienne des communautés locales.

En explorant les marchés locaux d’Indonésie, vous serez immergé dans l’âme culturelle du pays. Vous aurez la chance de rencontrer des artisans locaux, d’apprendre l’histoire derrière chaque pièce d’artisanat qui racontent l’histoire vivante de l’Indonésie.

Partez vous aussi à la découverte de l’artisanat indonésien,  réservez votre prochain voyage Passion Bali et Indonésie.

Le coup de cœur de Lise – Passion Vietnam et Cambodge

By | Asie, Blogue | No Comments

Le jour tant attendu est enfin arrivé. J’ai embarqué dans l’avion à destination de Hanoï, la capitale du Vietnam. L’excitation était à son comble alors que je contemplais les nuages depuis mon siège. Après de longues heures de vol, j’ai finalement atterri à l’aéroport international de Noi Bai, où l’aventure a vraiment commencé.

Mon premier jour à Hanoï a été une immersion totale dans la culture vietnamienne. J’ai exploré les ruelles animées du vieux quartier, goûté à des délices de rue, visité le mausolée de Hô Chi Minh et découvert le temple de la Littérature. La pagode au pilier unique et une balade autour du lac Hoan Kiem ont également fait partie de mon programme. J’ai terminé la journée en assistant à un spectacle de marionnettes sur l’eau.

La journée a commencé tôt avec un voyage vers la légendaire baie d’Halong. À bord d’une jonque traditionnelle, j’ai navigué entre les formations karstiques étonnantes qui surgissent de l’eau. La nuit, j’ai dormi à la belle étoile sur le bateau, bercé par le doux bruit des vagues.

Après avoir quitté la baie d’Halong, je me suis dirigé vers la cité impériale de Hué, qui fut autrefois la capitale du Vietnam. J’ai découvert l’histoire impériale en visitant la Cité Impériale et en explorant les tombeaux royaux le long de la rivière des Parfums.

Hoi An m’a accueilli avec son charme pittoresque. Les rues pavées bordées de maisons coloniales et de lanternes colorées m’ont transporté dans le temps. J’ai passé la journée à déambuler dans cette ville magique, visité des ateliers d’artisanat et savouré une cuisine délicieuse.

Un vol m’a conduit à Ho Chi Minh-Ville, anciennement connue sous le nom de Saïgon. J’ai visité le musée de la guerre du Vietnam pour mieux comprendre l’histoire récente du pays. J’ai également exploré la cathédrale Notre-Dame, le bureau de poste central et le marché Ben Thanh.

J’ai pris un vol pour Siem Reap, au Cambodge, pour explorer les temples d’Angkor. Ma première journée a été marquée par la visite du majestueux temple d’Angkor Wat au lever du soleil. J’ai ensuite exploré Angkor Thom, le Bayon et Ta Prohm, connu pour ses racines d’arbres envahissantes.

Ma deuxième journée à Siem Reap a été consacrée à la découverte de temples moins fréquentés, mais tout aussi fascinants. J’ai visité Banteay Srei, Banteay Samré et Preah Khan, avant de revenir à Angkor Wat pour approfondir mon exploration des galeries et des bas-reliefs.

Avant de quitter Siem Reap, j’ai exploré le temple de Beng Mealea, un trésor caché au milieu de la jungle cambodgienne. Cette visite a ajouté une touche d’aventure à mon voyage avant de prendre l’avion de retour à Montréal, emportant avec moi des souvenirs inoubliables de mon voyage au Vietnam et au Cambodge.

Si vous aussi vous rêvez d’admirer, à votre tour, la beauté de ces deux pays, découvrez notre circuit Passion Vietnam et Cambodge en cliquant sur ce lien.

Voyage cinématographique au coeur du Japon

By | Asie, Blogue | No Comments

Préparer un voyage au Japon est une expérience passionnante, mais cela peut aussi être un peu intimidant. Entre la culture riche, la cuisine délicieuse et les paysages magnifiques, le Japon offre une variété d’expériences uniques. Si vous cherchez à vous immerger dans la culture japonaise avant de partir pour votre aventure, les films sont un excellent moyen de le faire. Voici une liste (non exhaustive!) de films incontournables à voir avant votre voyage au Japon.

 

1. “Lost in Translation” (2003) – Sofia Coppola

Ce film iconique met en scène Scarlett Johansson et Bill Murray, tous deux perdus dans la ville tentaculaire de Tokyo. La réalisatrice Sofia Coppola capture parfaitement le sentiment d’aliénation et d’émerveillement que ressentent de nombreux voyageurs lors de leur première visite au Japon.

2. “Le Voyage de Chihiro” (2001) – Hayao Miyazaki

Un classique de l’animation japonaise, ce film du Studio Ghibli raconte l’histoire de Chihiro, une jeune fille qui se retrouve dans un monde magique rempli de créatures étranges. C’est un véritable chef-d’œuvre qui vous plongera dans l’imaginaire japonais.

3. “The Ramen Girl” (2008) – Robert Allan Ackerman

Si vous êtes un amateur de cuisine japonaise, ce film mettant en vedette Brittany Murphy est fait pour vous. L’histoire tourne autour d’une jeune femme qui se rend au Japon et apprend l’art de la préparation du ramen.

4. “Une affaire de famille” (2018) – Hirokazu Kore-eda

Ce film poignant est l’un des nombreux films du réalisateur japonais acclamé Hirokazu Kore-eda. Il explore la complexité des liens familiaux et offre un aperçu unique de la vie quotidienne au Japon.

5. “Tokyo Godfathers” (2003) – Satoshi Kon et Shogo Furuya

Une comédie dramatique touchante qui suit trois sans-abri qui trouvent un bébé abandonné dans les rues de Tokyo pendant Noël. Le film offre un regard sur les coins moins glamour de la ville, mais montre aussi comment la gentillesse et la compassion peuvent être trouvées dans les endroits les plus inattendus.

6. “Babel” (2006) – Alejandro González Iñárritu

Ce drame explore les thèmes de la communication et de la compréhension entre les cultures. Une partie du film se déroule au Japon, offrant un regard sur la vie urbaine de Tokyo et ses contrastes culturels.

7. “Shin Godzilla” (2016) – Hideaki Anno et Shinji Higuchi

Une réinterprétation contemporaine du classique Godzilla, ce film est un incontournable pour les amateurs de science-fiction. Il plonge dans la panique qui saisit la ville de Tokyo lors de l’attaque du monstre géant.

 

8. “Your Name” (2016) – Makoto Shinkai

Un autre film d’animation qui a conquis le monde entier, “Your Name” raconte une histoire d’amour qui transcende le temps et l’espace. L’animation est à couper le souffle, et l’histoire est émotionnellement puissante.

9. “Memoires d’une Geisha” (2005) – Rob Marshall

Basé sur le célèbre roman d’Arthur Golden, ce film offre un aperçu fascinant de la vie des geishas à Kyoto. Les magnifiques décors et costumes vous plongeront dans l’élégance de l’ancien Japon.

10. “Jiro Dreams of Sushi” (2011) – David Gelb

Un documentaire sur Jiro Ono, un maître sushi qui possède l’un des restaurants les plus renommés au monde. Vous découvrirez la dévotion et la passion qu’implique la préparation du sushi.

Regarder ces films avant votre voyage au Japon vous permettra de mieux comprendre la culture, la cuisine, et les divers aspects de la société japonaise. Cela vous aidera à apprécier davantage votre voyage en ayant déjà un aperçu de la richesse et de la diversité que le Japon a à offrir.  Bon voyage cinématographique et, bien sûr, bon voyage au Japon !

Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez vous inscrire dès maintenant pour partir à la découverte des merveilles du Japon en vous joignant à notre circuit Passion Japon.

La Thaïlande avant l’heure : Oeuvres à dévorer

By | Asie, Blogue | No Comments

Vous trouverez au fil de ces lignes quelques suggestions d’œuvres à dévorer avant un merveilleux voyage en Thaïlande.

Au niveau littéraire, L’empailleur de rêves (2007) de Nikom Rayawa est un incontournable d’un pré-départ pour le pays du sourire

C’est à travers la vie de Cam-Ngai, un thaïlandais vivant sur les berges de la rivière Yom, que l’arrière-pays de la Thaïlande s’ouvre à nous. Ce roman explore la tradition, la nature et l’histoire de ce pays appelé autrefois Siam.  Loin des grands centres touristiques de Bangkok et de Phuket, c’est avec l’aide de Cam-Ngai que nous découvrons les racines culturelles et historiques de ce peuple souriant et accueillant.

Trouvez le dans une librairie près de chez vous!

Nikom Rayawa est né en 1944 à Had Sia dans la province thaïlandaise de Sukhothai. Rayawa est également un des seuls auteurs thaïlandais à avoir été publié en français, en anglais, en japonais, en malais et en allemand. Fier de sa terre natale, il passe la majeure partie de son temps dans sa plantation d’hévéas dans le sud de la Thaïlande.

Sur la scène cinématographique, retrouvez Leonardo DiCaprio dans le film La Plage (2000) à travers son périple dans les îles Phi Phi. De son hôtel de Bangkok aux îles thaïlandaises du sud, Richard se retrouve sur une plage paradisiaque et interdite aux touristes. Loin de s’imaginer que le danger le guette à tout moment, Richard sera contraint à dépasser ses limites physiques et mentales en bravant les défis que lui réserve l’île.

Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures (2010) par Apichatpong Weerasethakul retrace la vie de Boonmee, un thaïlandais vivant dans la jungle au nord-est du pays. Face à sa condition de santé précaire, le protagoniste bouddhiste replonge dans ses vies antérieures et nous fait vivre un tourbillon d’émotions dans l’imaginaire thaïlandais.

Dans Les Voies du Destin (2013), c’est l’histoire de la Seconde Guerre mondiale qui y est décrite à travers les souvenirs d’un soldat anglais nommé Éric. Emprisonné et envoyé dans un camps japonais en Thaïlande, Éric raconte sa torture et le travail forcé qu’il a dû subir. Le Pont de la Rivière Kwai (voie ferrée de la mort) témoigne de ce passé esclavagiste puisque plusieurs esclaves ont perdu la vie durant sa construction. Souffrant encore d’un stress post-traumatique, c’est avec l’aide de sa femme qu’il tente de surmonter ses pensées traumatiques, mais le chemin vers la guérison semble encore être parsemé d’embuches…

The Impossible (2012) est un film réalisé par Juan Antonio Bayona et raconte la vie d’une famille passant les vacances de Noël sur les plages de Khao Lak dans le sud-ouest de la Thaïlande. Pensant passer de belles vacances inoubliables,  cette petite famille de vacanciers se retrouvent face à un tsunami qui tuera presque 230 000 personnes. Basé sur l’histoire du séisme et du tsunami de 2004 dans l’Océan Indien, ce film émouvant retrace le passé d’une des catastrophes naturelles et humaines les plus violentes que la Thaïlande ait connue au long de son histoire contemporaine.

Si c’est l’action qui vous fait vibrer, ne cherchez plus! Le film Demain ne meurt jamais (1997) avec James Bond vous comblera. C’est dans la baie de Phan Nga que se tourna la majorité du film et les lieux du tournages sont accessibles par une de nos excursions dans cette baie digne des plus grandes cartes postales. Les lagons bleus, les formations rocheuses époustouflantes et les grottes secrètes sont à l’honneur dans cette aventure de James Bond face Elliot Carver. Il est aussi à noter que L’Homme au Pistolet d’Or (1974) est également un autre film de James Bond tourné dans la baie de Phan Nga! On peut dire que ce cher James Bond a définitivement laissé sa marque dans cette région qu’on pourrait presque nommer :  la baie de Bond!

Inscrivez-vous maintenant pour partir à la découverte des merveilles de la Thaïlande en embarquant pour le circuit Passion Thaïlande et Phuket!

Exploration de la culture sonore balinaise

By | Asie, Blogue | No Comments

La musique balinaise, riche et envoûtante, est l’un des trésors culturels les plus précieux de l’île indonésienne de Bali. Elle incarne l’âme de cette île paradisiaque, célèbre pour ses paysages pittoresques, ses rituels religieux uniques et son art vivant. Dans cet article, nous plongerons dans le monde fascinant de la musique balinaise, en explorant ses origines, ses caractéristiques distinctives et son rôle essentiel dans la vie quotidienne et les cérémonies de cette communauté vibrante.

 

Origines de la Musique Balinaise

La musique balinaise a des racines anciennes qui remontent à des milliers d’années. Elle s’est développée en parallèle avec la culture hindoue qui est apparu à Bali dès le premier millénaire de notre ère. La musique balinaise est profondément influencée par le gamelan, un ensemble de percussions traditionnelles. Le gamelan est au cœur de la musique balinaise et est souvent utilisé pour accompagner les danses et les rituels religieux.

Caractéristiques de la Musique Balinaise

La musique balinaise se caractérise par sa complexité rythmique et mélodique. Les compositions sont généralement basées sur des structures cycliques appelées “cengkok,” qui varient en fonction du type de musique (sacrée ou profane) et du contexte. Les instruments du gamelan sont accordés de manière spécifique pour créer des sonorités envoûtantes et harmonieuses. Les rythmes syncopés, les mélodies élaborées et les variations subtiles dans le tempo sont autant de traits distinctifs de cette musique.
L’une des particularités les plus frappantes de la musique balinaise est l’absence de notation écrite traditionnelle. Les musiciens apprennent à jouer de génération en génération, en mémorisant les pièces musicales complexes par imitation. Cette transmission orale a permis de préserver l’authenticité et la richesse de la tradition musicale balinaise au fil des siècles.

Le Gamelan et ses Instruments

Le gamelan est l’ensemble musical emblématique de Bali. Il existe plusieurs types de gamelans, chacun ayant sa propre sonorité et son répertoire. Parmi les instruments les plus couramment utilisés, on trouve le gong, le xylophone (gambang), le métallophone (saron), le tambour (kendang), et divers instruments à vent comme le flûte en bambou (suling).
Chaque instrument du gamelan a un rôle spécifique dans l’ensemble, et les musiciens travaillent en harmonie pour créer une musique captivante. Les instruments en métal, en particulier, sont fabriqués avec une grande précision, chaque pièce étant ajustée avec soin pour produire la note exacte nécessaire à la composition.

La Musique Balinaise dans la Vie Quotidienne et les Cérémonies

La musique balinaise est omniprésente dans la vie quotidienne des Balinais. Elle accompagne non seulement les rituels religieux, mais aussi les festivités, les danses, les mariages, les funérailles et les événements communautaires. Chaque village possède généralement son propre ensemble de gamelan, qui joue un rôle central dans la vie sociale et culturelle de la communauté.
Les cérémonies religieuses à Bali sont particulièrement célèbres pour leur musique et leurs danses. Des spectacles de danse traditionnelle, tels que le “Legong” et le “Barong,” sont souvent interprétés avec une musique de gamelan en direct, créant une atmosphère enchanteresse et sacrée.

La musique balinaise est bien plus qu’une simple forme artistique ; elle est le cœur battant de la culture balinaise. Sa complexité, son héritage millénaire et son rôle central dans la vie des habitants font de la musique balinaise un trésor culturel unique au monde. Elle continue d’attirer l’attention des voyageurs et des amateurs de musique du monde entier, offrant une expérience sonore inoubliable et une fenêtre fascinante sur la riche culture de Bali.

Si vous aussi vous souhaitez découvrir la musique balinaise lors de votre prochain voyage, inscrivez-vous dès maintenant à notre circuit Passion Bali et Indonésie.

Vietnam : À la rencontre des peuples du nord

By | Asie, Blogue | No Comments

C’est en longeant les différentes vallées et rizières qu’on retrouve les Haut plateaux montagneux du Vietnam. Bordant les frontières du Laos et du Cambodge au Nord-Ouest et formant une frontière quasi-naturelle avec la Chine, le nord du Vietnam est une région qui se caractérise par une forte présence de plusieurs minorités ethniques. Bien que divisées arbitrairement de part et d’autre par des frontières géographiques, ces communautés minoritaires réussissent à perpétuer leur culture malgré l’afflux extraordinaire des touristes occidentaux.

Malgré tout, l’arrivée des touristes dans ces contrées montagneuses permet non seulement à ces minorités ethniques de promouvoir leur culture, mais aussi de vendre leur artisanat conçu avec soins. Maîtres des rizières, ils vivent principalement de la l’agriculture et de l’élevage du bétail. Quelques-unes font également la culture du café et du thé.

C’est au marché de Bac Ha que se rendent traditionnellement les voyageurs de passage afin de rencontrer les différents peuples de la région. En effet, le marché de Bac Ha grouille de vendeurs locaux prêt à partager leur art ou leurs récoltes à tous ceux et celles qui souhaitent s’y intéresser. On reconnaît principalement les marchands des minorités ethniques par leur habillement. En effet, chacune des différentes ethnies se différencie par la couleur de leurs vêtements et par leur langue.

À Bac Ha, on retrouve principalement (mais pas exclusivement) les Hmongs. Ils sont l’une des minorités ethniques les plus connues de la région de Sapa. Les Hmongs sont reconnaissables par leur style vestimentaire très coloré. Les femmes portent de nombreux bijoux et une jupe avec un tissu indigo (Hmongs fleuris, verts ou noirs). Les cheveux longs et le port du turban sont également des caractéristiques reconnaissables de ce peuple.  

Le marché de Bac Ha n’est pas le seul endroit où il est possible d’aller à la rencontre des minorités ethniques du Vietnam. Plusieurs villages au nord du Vietnam sont aussi accessibles aux visiteurs étrangers. On note entre autres, le village de Ta Phin avec les Dao Rouges, le village de Cao Chai avec les Hmongs Noirs et le village de Ta Van avec les Giays. Passion Monde reconnaît l’importance d’encourager l’économie  et la culture locale et son circuit Passion Vietnam et Cambodge tente de conjuguer la visite de ces différents villages pour créer un échange culturel pertinent entre les populations locales et les visiteurs.  

Accueillants, souriants et chaleureux, les peuples du nord du Vietnam vous charmeront et graveront un souvenir inoubliable dans vos esprits.

Si vous êtes intéressé par notre circuit Passion Vietnam et Cambodge, n’hésitez pas à nous contacter!

Voyage culinaire au pays du Soleil Levant

By | Asie, Blogue | No Comments

La gastronomie japonaise est bien plus qu’une simple expérience culinaire. C’est un art millénaire qui reflète l’histoire, la culture et la philosophie du Japon. Des sushis frais aux ramen fumants en passant par les délicats plats kaiseki, la cuisine japonaise offre une palette de saveurs et de textures qui émerveillent les papilles gustatives du monde entier. Dans cet article, nous vous invitons à explorer les délices de la gastronomie japonaise et à comprendre pourquoi elle occupe une place spéciale dans le cœur des amateurs de cuisine du monde entier.

L’Umami : le cinquième goût japonais

L’une des caractéristiques les plus distinctives de la cuisine japonaise est l’umami, le cinquième goût reconnu après le sucré, le salé, l’acide et l’amer. L’umami est souvent décrit comme une sensation savoureuse, profonde et riche qui provient de l’association d’ingrédients tels que les algues, les champignons, le miso et la sauce soja. Les sushis, par exemple, sont de véritables symphonies d’umami, avec le poisson cru et le riz vinaigré créant un équilibre parfait de saveurs.

Les sushis : l’art de la simplicité

Les sushis sont sans doute le plat japonais le plus célèbre dans le monde entier. Ces petits joyaux de cuisine consistent en des tranches de poisson cru ou d’autres ingrédients frais, tels que des crevettes ou des légumes, placées sur une boulette de riz vinaigré. Le wasabi et la sauce soja sont souvent utilisés pour rehausser les saveurs. La beauté des sushis réside dans leur simplicité apparente, où chaque ingrédient est sélectionné avec soin pour créer une expérience gustative exceptionnelle.

Les ramen : le confort dans un bol

Les ramen, originaires de Chine mais adoptés et adaptés au goût japonais, sont une autre spécialité incontournable. Un bol de ramen fumant se compose de nouilles épaisses servies dans un bouillon riche et parfumé, agrémenté de viandes, de légumes et d’œufs marinés. Les variations de ramen sont infinies, allant du ramen au miso au ramen au tonkotsu, chaque région du Japon ayant ses propres spécialités. Les ramen sont non seulement délicieux, mais aussi réconfortants, ce qui en fait le repas idéal par temps froid.

Le kaiseki : l’équilibre subtil

Le kaiseki est l’apogée de la cuisine japonaise, c’est un repas dégustation composé de plusieurs petits plats conçus pour mettre en valeur la saison, la fraîcheur des ingrédients et les compétences du chef. Chaque plat est une œuvre d’art en soi, présentant une variété de textures, de saveurs et de techniques de cuisson. Le kaiseki est une expérience gastronomique à part entière, où chaque détail est soigneusement pensé pour créer un équilibre subtil et une harmonie dans le repas.

Les izakayas : le partage convivial

Les izakayas sont l’équivalent japonais des pubs ou des bars à tapas, où les amis se réunissent pour déguster de la nourriture délicieuse et boire en bonne compagnie. Les menus des izakayas sont diversifiés, allant des brochettes yakitori aux sashimis et aux plats frits. C’est l’endroit idéal pour explorer la cuisine japonaise dans un cadre décontracté et convivial.

La gastronomie japonaise est une aventure culinaire qui ne cesse d’étonner et de captiver les palais du monde entier. Entre les sushis, les ramens réconfortants, le raffinement du kaiseki ou les izakayas animés, il y en a pour tous les goûts au Japon. Alors, que vous soyez un amateur de cuisine ou simplement curieux de découvrir de nouvelles saveurs, laissez-vous tenter par un voyage culinaire au Japon. Vous ne serez pas déçu de cette expérience inoubliable pour vos papilles.

Inscrivez-vous dès maintenant à notre circuit Passion Japon et partez à la découverte des riches saveurs japonaises…

10 films à voir avant votre voyage en Thaïlande

By | Asie, Blogue | No Comments

Avant de vous envoler pour la Thaïlande, une bonne idée est de vous immerger dans la culture, l’histoire et les paysages de ce magnifique pays. Une excellente manière de le faire est de regarder des films qui vous plongeront dans l’atmosphère thaïlandaise. Voici une liste de dix films à voir avant votre voyage en Thaïlande pour enrichir votre expérience et votre compréhension de ce pays fascinant.

“The Beach” (2000) – Réalisé par Danny Boyle, ce film met en vedette Leonardo DiCaprio et vous transporte sur une île paradisiaque en Thaïlande, offrant des vues spectaculaires et une intrigue captivante.

“Ong-Bak” (2003) – Un film d’action thaïlandais qui met en avant l’art martial Muay Thai, avec l’acteur Tony Jaa dans le rôle principal. Vous serez émerveillé par les prouesses athlétiques et la culture du Muay Thai.

“Lost in Thailand” (2012) – Une comédie chinoise hilarante qui vous emmène dans un road trip à travers la Thaïlande, vous donnant un aperçu de la diversité des paysages et des aventures qui vous attendent.

“The Impossible” (2012) – Basé sur une histoire vraie, ce film dramatique raconte l’histoire d’une famille prise dans le tsunami de 2004 en Thaïlande, mettant en avant le courage et la résilience.

“Last Life in the Universe” (2003) – Un drame contemplatif qui se déroule en Thaïlande, ce film explore la solitude et la transformation personnelle dans un cadre exotique.

“Only God Forgives” (2013) – Réalisé par Nicolas Winding Refn, ce film vous plonge dans les rues sombres et mystérieuses de Bangkok, offrant une expérience visuelle intense.

“The Siam Renaissance” (2004) – Une histoire de voyage dans le temps qui se déroule entre le Siam ancien et moderne, explorant la riche histoire de la Thaïlande.

“Uncle Boonmee Who Can Recall His Past Lives” (2010) – Un film thaïlandais acclamé par la critique qui mélange réalisme magique et réflexions spirituelles dans un cadre rural thaïlandais.

“Tropical Malady” (2004) – Un film poétique et mystérieux qui explore l’amour et la mythologie thaïlandaise à travers deux histoires interconnectées.

“The Protector” (2005) – Un autre film d’action thaïlandais, mettant en vedette Tony Jaa, qui vous offre des séquences de combat spectaculaires et une vue sur la ville de Bangkok.

 

Ces films vous permettront de vous familiariser avec la Thaïlande sous différents angles, qu’il s’agisse de sa beauté naturelle, de sa culture, de son histoire ou de sa vie urbaine. Ils enrichiront votre expérience de voyage en vous aidant à mieux comprendre le pays que vous vous apprêtez à explorer. Profitez de votre voyage cinématographique en Thaïlande et inscrivez-vous dès maintenant à notre circuit Passion Thaïlande et Phuket !

5 préjugés sur l’Ouzbékistan

By | Asie, Blogue | No Comments

L’Ouzbékistan, situé en Asie centrale, est un pays qui suscite de nombreuses idées reçues. En raison de son histoire complexe et de sa relative méconnaissance aux yeux du grand public, de nombreuses perceptions erronées persistent à son sujet. Dans cet article, nous allons examiner quelques-unes de ces idées reçues sur l’Ouzbékistan et les démystifier.

Idée reçue 1 : l’Ouzbékistan est un désert aride

L’Ouzbékistan est souvent associé à l’image d’un pays aride et désertique. Bien qu’il y ait des régions désertiques, telles que le célèbre désert de Kyzylkum, une grande partie du pays est loin d’être stérile. L’Ouzbékistan abrite de vastes vallées fertiles, notamment la vallée de Fergana, où l’agriculture est florissante. Le pays bénéficie également de la présence de deux grands fleuves, l’Amou-Daria et le Syr-Daria, qui ont permis le développement de l’agriculture depuis des millénaires.

Idée reçue 2 : l’Ouzbékistan est un état autoritaire et répressif

L’Ouzbékistan a effectivement été dirigé par un régime autoritaire pendant de nombreuses années sous la présidence d’Islam Karimov. Cependant, depuis la mort de Karimov en 2016, le pays a entrepris des réformes significatives sous la direction du président Shavkat Mirziyoyev. Ces réformes ont inclus des mesures visant à améliorer les droits de l’homme, à libéraliser l’économie et à promouvoir l’ouverture du pays au monde extérieur. Bien qu’il reste des défis à relever en matière de droits de l’homme, l’Ouzbékistan a fait des progrès notables dans ce domaine ces dernières années.

Idée reçue 3 : l’Ouzbékistan est isolé du reste du monde

Contrairement à la croyance populaire, l’Ouzbékistan n’est pas un pays complètement isolé. Le pays a progressivement ouvert ses portes au tourisme et au commerce international ces dernières années. Il existe désormais des liaisons aériennes directes avec de nombreuses grandes villes du monde, ce qui facilite les déplacements vers l’Ouzbékistan. De plus, le pays a simplifié les procédures de visa pour de nombreux pays, ce qui a contribué à attirer davantage de visiteurs étrangers.
D’ailleurs, pour les voyageurs canadiens, l’entrée dans le pays ne nécessite pas de demande de visa au préalable contrairement à l’Égyte, la Nouvelle-Zélande, le Japon ou encore l’Europe.

Idée reçue 4 : l’Ouzbékistan n’a pas de culture ou d’histoire intéressantes

L’Ouzbékistan possède une riche histoire et une culture fascinante. Le pays abrite la ville de Samarcande, qui était un important carrefour sur la Route de la Soie et qui est célèbre pour son architecture islamique et ses monuments historiques, tels que la place Registan. Boukhara et Khiva sont d’autres villes ouzbèkes qui regorgent de trésors historiques et architecturaux. De plus, la cuisine ouzbèke, avec des plats tels que le plov et le manti, est délicieuse et unique en son genre.

Idée reçue 5 : l’Ouzbékistan est dangereux pour les voyageurs

L’Ouzbékistan est généralement un pays sûr pour les voyageurs. Les autorités locales ont renforcé la sécurité ces dernières années pour garantir la tranquillité des visiteurs. Comme dans toute destination, il est conseillé de prendre des précautions de base en matière de sécurité, telles que la surveillance de vos biens, mais en général, les voyageurs se sentent en sécurité en Ouzbékistan.
Il est également un des rares pays considéré très sécuritaire par le gourvernement canadien.

 

L’Ouzbékistan est un pays en pleine évolution qui fait face a de nombreuses idées reçues qui défient sont ouverture et son désire d’attractivité. C’est un pays qui a énormément de choses à offrir et qui est encore méconnu que ce soit  par son histoire riche, sa culture diversifiée ou encore ses nombreuses beautés naturelles à découvrir.
Alors, si vous envisagez de voyager en Asie centrale, ne laissez pas les idées reçues vous dissuader de découvrir tout ce que l’Ouzbékistan a à offrir et allez à la rencontre de ce pays fascinant !

Vous pouvez réserver votre futur voyage en Ouzbékistan en cliquant directement sur le lien ci-dessous : https://www.passionmonde.com/circuits/passion-ouzbekistan/

6 raisons de visiter la Thaïlande

By | Asie, Blogue | No Comments

La Thaïlande, une terre exotique où les plages de sable fin se mêlent à une richesse culturelle envoûtante, est l’une des destinations les plus prisées en Asie du Sud-Est. Avec sa diversité géographique, ses temples majestueux et sa cuisine renommée, la Thaïlande offre aux voyageurs une aventure inoubliable et une immersion profonde dans sa culture riche et variée.

1. Un patrimoine culturel éblouissant

La Thaïlande est imprégnée d’une culture riche et ancienne qui se reflète dans ses temples ornés, ses danses traditionnelles et ses festivals colorés. Le Wat Phra Kaew à Bangkok, abritant le vénéré Bouddha d’Émeraude, est l’un des temples les plus sacrés du pays. Les visiteurs peuvent y admirer des sculptures élaborées et des fresques dépeignant des scènes de l’épopée du Ramayana.


2. L’art de la cuisine thaïe

La cuisine thaïe est une expérience en soi, mélangeant des saveurs exquises et des épices aromatiques. Des étals de street food aux restaurants étoilés, les plats thaïs offrent un voyage gustatif inoubliable. Le pad thaï, le tom kha gai (soupe de poulet au lait de coco) et le som tam (salade de papaye verte épicée) sont parmi les plats emblématiques à ne pas manquer.


3. Les plages paradisiaques

La Thaïlande est également célèbre pour ses plages à couper le souffle et ses îles pittoresques. De Phuket à Koh Phi Phi en passant par Koh Samui, chaque île a sa propre personnalité et offre des opportunités de détente, de plongée sous-marine et de vie nocturne animée. Les plages de sable blanc bordées de palmiers constituent des décors de carte postale qui attirent les voyageurs du monde entier.


4. La spiritualité bouddhiste

La religion bouddhiste joue un rôle central dans la vie quotidienne des Thaïlandais. Des temples dorés aux statues de Bouddha, la spiritualité imprègne tous les aspects de la société. Les visiteurs sont invités à participer à des rituels bouddhistes, à méditer dans des monastères ou à se joindre aux célébrations de festivals religieux tels que Songkran, le Nouvel An thaï.


5. Les marchés flottants

Les marchés flottants de la Thaïlande, tels que le marché de Damnoen Saduak, offrent une immersion authentique dans la vie locale et un aperçu unique de la diversité culturelle du pays.

6. Un accueil chaleureux

La Thaïlande est souvent appelée “le Pays du Sourire” en raison de l’accueil chaleureux et de l’hospitalité de ses habitants. Les Thaïlandais sont connus pour leur gentillesse et leur serviabilité envers les visiteurs, créant ainsi des expériences de voyage mémorables et agréables.


La Thaïlande est une destination qui incarne à la fois la sérénité spirituelle et l’excitation de l’aventure. Entre ses paysages paradisiaques, ses temples sacrés et sa culture vibrante, elle offre un équilibre parfait entre tradition et modernité.
Que vous cherchiez à vous détendre sur les plages, à explorer des sites historiques ou à vous immerger dans une culture captivante, la Thaïlande est prête à vous accueillir à bras ouverts pour une expérience de voyage inoubliable. Alors n’attendez plus pour réserver votre prochain voyage Passion Thailande et Phuket en cliquant sur le lien ci-dessous :
https://www.passionmonde.com/circuits/passion-thailande-et-phuket-2/

A la découverte des traditions Cambodgiennes

By | Asie | No Comments

Les traditions cambodgiennes sont riches et fascinantes, imprégnées de milliers d’années d’histoire, de spiritualité et de culture. Ce pays d’Asie du Sud-Est, situé entre la Thaïlande, le Laos et le Vietnam, est célèbre pour ses temples majestueux, sa cuisine délicieuse et ses rituels uniques. Voici un aperçu de certaines des traditions étonnantes du Cambodge.

Angkor Wat, le trésor du Cambodge : Angkor Wat est l’un des monuments les plus emblématiques du Cambodge. Il s’agit du plus grand temple religieux du monde, construit au 12e siècle en l’honneur de Vishnou, un dieu hindou. Cette merveille architecturale est le joyau de l’ancienne cité d’Angkor et est un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Les Cambodgiens en sont fiers et considèrent Angkor Wat comme un symbole national.

Le Nouvel An Khmer (Choul Chnam Thmey) : Le Nouvel An Khmer, également appelé Choul Chnam Thmey, est l’une des fêtes les plus importantes au Cambodge. Célébré en avril, il marque le début de la saison des pluies et correspond au calendrier lunaire. Les Cambodgiens nettoient leurs maisons, s’habillent de vêtements neufs, offrent de la nourriture aux moines et participent à des jeux traditionnels. L’une des coutumes les plus étonnantes est le lancer de l’eau, où les gens se jettent de l’eau les uns sur les autres pour se purifier.

La danse Apsara : La danse Apsara est une forme de danse classique cambodgienne qui remonte à plus de 1 000 ans. Elle est caractérisée par des gestes gracieux, des mouvements élégants et des costumes élaborés. Les danseurs et danseuses Apsara racontent des histoires mythologiques à travers leur performance. Cette danse joue un rôle important dans la préservation de la culture khmère.

Les marchés flottants : Les marchés flottants sont une tradition unique au Cambodge, en particulier dans la région du lac Tonlé Sap. Les vendeurs vendent des fruits, des légumes, des poissons et d’autres produits depuis leurs bateaux. Les visiteurs peuvent naviguer sur le lac et acheter des produits frais directement des marchands flottants. C’est une expérience authentique qui montre la vie quotidienne des Cambodgiens vivant sur l’eau.

Le respect envers les aînés : Au Cambodge, le respect envers les aînés est une valeur fondamentale. Les jeunes générations sont censées montrer une grande considération envers leurs aînés en s’inclinant devant eux et en leur offrant des signes de respect. Cette tradition reflète l’importance de la famille et de la hiérarchie sociale dans la société cambodgienne.

Les tissus traditionnels : Le Cambodge est célèbre pour ses tissus traditionnels, notamment le krama, une écharpe à carreaux multicolores portée par de nombreux Cambodgiens. Les kramas ont de nombreuses utilisations, de l’écharpe à la protection solaire en passant par le porte-bébé. Les motifs et les couleurs des kramas varient selon les régions et les tribus ethniques.

Les rituels bouddhistes : Le bouddhisme est la religion dominante au Cambodge, et de nombreux rituels bouddhistes font partie intégrante de la vie quotidienne. Les Cambodgiens visitent régulièrement les temples pour faire des offrandes, prier et méditer. Les cérémonies de bénédiction, les mariages et les funérailles ont également des éléments bouddhistes importants.

En conclusion, les traditions cambodgiennes sont empreintes de spiritualité, de respect envers la culture et les aînés, et de fierté nationale. Elles contribuent à la richesse et à la diversité culturelle de ce magnifique pays d’Asie du Sud-Est. Si cette immersion au coeur de la culture Cambodgienne vous intéresse, découvrez notre circuit Passion Vietnam et Cambodge en cliquant sur le lien ci-dessous:
https://www.passionmonde.com/circuits/passion-vietnam-et-cambodge-2/

La richesse de la faune et de la flore au Vietnam

By | Asie, Blogue | No Comments

Le Vietnam, situé en Asie du Sud-Est, est une terre d’une beauté naturelle éblouissante, abritant une biodiversité fascinante qui témoigne de la richesse de son écosystème. De la majestueuse baie d’Along aux montagnes verdoyantes du nord, en passant par les rizières en terrasses de Sapa et les jungles luxuriantes du sud, le Vietnam est un véritable paradis pour les amoureux de la nature.

Commençons tout d’abord par évoquer la diversité de la faune au Vietnam. Il faut savoir que le Vietnam est le foyer d’une variété impressionnante d’espèces animales, dont certaines sont endémiques à la région.

Le Douc Langur est un singe coloré et élégant que l’on trouve principalement dans les régions montagneuses du Vietnam. Son pelage distinctif et ses traits faciaux saisissants en font l’une des espèces les plus remarquables de primates au monde.

Le Vietnam est également l’un des derniers refuges du tigre d’Indochine, une sous-espèce en danger critique d’extinction. Les efforts de conservation sont en cours pour protéger ces majestueux félins et leur habitat.

La tortue de Swinhoe est une tortue d’eau douce géante et est l’une des espèces de tortues les plus menacées au monde. Le Vietnam s’efforce de sauver cette créature rare de l’extinction grâce à des programmes de reproduction en captivité.

Enfin, le Vietnam est également un lieu de prédilection pour les ornithologues amateurs. On y trouve une multitude d’oiseaux, notamment des hérons, des cigognes, des aigles et le rare calao à casque rouge.

Parlons maintenant de la flore. La flore du Vietnam est tout aussi impressionnante que sa faune. Les rizières en terrasses, une caractéristique emblématique du paysage vietnamien, sont non seulement fonctionnelles pour l’agriculture, mais elles créent également des panoramas visuels époustouflants.

Les jungles du Vietnam, en particulier dans le sud, sont un écosystème riche en biodiversité, abritant une multitude d’espèces végétales, dont certaines sont encore inconnues des scientifiques.

Le Vietnam est également réputé pour ses plantes médicinales traditionnelles, telles que le ginseng vietnamien (Panax vietnamensis) et le gingembre. Ces plantes ont joué un rôle essentiel dans la médecine traditionnelle vietnamienne depuis des siècles.

Les Orchidées sont elles aussi tres réputées dans le pays. Le Vietnam est l’un des centres de biodiversité les plus riches pour les orchidées en Asie du Sud-Est. Plus de 1 100 espèces d’orchidées ont été recensées dans le pays, dont certaines sont uniques au Vietnam.

Malgré cette richesse de la faune et de la flore, le Vietnam est confronté à des défis environnementaux, notamment la déforestation, la perte d’habitat ou encore le braconnage. Cependant, le gouvernement vietnamien et de nombreuses organisations de conservation travaillent ardemment pour protéger la biodiversité du pays.

Il est essentiel de continuer à sensibiliser sur l’importance de la conservation et de soutenir les efforts visant à protéger cet écosystème unique. Voyager au Vietnam offre une opportunité unique de découvrir la magie de sa nature et de contribuer à sa préservation. Si vous rêvez de vous envoler pour cette destination, réservez votre voyage Passion Vietnam et Cambodge en cliquant sur le lien ci-dessous:
https://www.passionmonde.com/circuits/passion-vietnam-et-cambodge-2/

Les films à voir avant votre voyage en Israël et Jordanie

By | Asie, Blogue | No Comments

Si vous avez prévu un voyage en Israël et en Jordanie, vous vous apprêtez à découvrir deux pays riches en histoire, en culture et en paysages époustouflants. Pour vous immerger pleinement dans l’atmosphère de ces destinations fascinantes, regarder des films liés à la région peut être une excellente préparation. Voici une liste de films à voir avant de partir pour Israël et la Jordanie, qui vous aideront à mieux comprendre leur histoire, leur culture et leurs paysages magnifiques.

 

– “Exodus” (1960)
Réalisé par Otto Preminger, ce film est basé sur le roman éponyme de Leon Uris. Il raconte l’histoire de la création de l’État d’Israël en se concentrant sur le navire Exodus, qui a transporté des survivants de l’Holocauste en Palestine. Ce film vous donnera un aperçu des événements historiques qui ont façonné Israël.

– “La Promesse” (2016)
Réalisé par Terry George, ce drame se déroule en Israël et en Palestine et suit l’histoire d’un jeune Palestinien et d’un jeune Israélien dont les destins sont étroitement liés. Le film explore les complexités du conflit israélo-palestinien.

– “Incendies” (2010)
Réalisé par Denis Villeneuve, ce film canadien est basé sur une pièce de théâtre de Wajdi Mouawad. Il suit les jumeaux québécois qui découvrent le passé sombre de leur mère au Moyen-Orient. Bien que l’histoire se déroule principalement au Liban, le film offre une perspective intéressante sur la région.

– “Lawrence d’Arabie” (1962)
Réalisé par David Lean, ce classique du cinéma raconte l’histoire de T.E. Lawrence, un officier britannique joué par Peter O’Toole, qui a joué un rôle clé dans la révolte arabe contre l’Empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale. Le film vous plongera dans les vastes déserts de la Jordanie.

– “Petra : Secrets of the Ancient City” (2015)
Ce documentaire vous emmène dans les profondeurs de la ville antique de Petra en Jordanie, dévoilant les trésors cachés de ce site historique incroyable.

– “Theeb” (2014)
Ce film jordanien, réalisé par Naji Abu Nowar, se déroule dans le désert jordanien pendant la Première Guerre mondiale. L’histoire suit un jeune garçon bédouin nommé Theeb, offrant un aperçu de la vie dans le désert jordanien.

– “Tel Aviv on Fire” (2018)
Réalisé par Sameh Zoabi, ce film comique se déroule en Israël et raconte l’histoire d’un jeune Palestinien qui devient écrivain pour une série télévisée israélienne. Le film explore les tensions politiques à travers le prisme de l’industrie du divertissement.

En regardant ces films avant votre voyage, vous pourrez mieux appréhender l’histoire, la culture et les réalités de l’Israël et de la Jordanie d’aujourd’hui. Ils vous aideront à approfondir votre expérience de voyage et à apprécier davantage les merveilles que ces deux pays ont à offrir.
Si vous n’avez pas encore réserver votre prochain voyage Passion Iraël et Jordanie, n’attendez plus et inscrivez-vous en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://www.passionmonde.com/circuits/passion-israel-et-jordanie/

Les livres à lire avant votre voyage en Ouzbékistan

By | Asie, Blogue | No Comments

L’Ouzbékistan, cette terre mystique d’Asie centrale, est un véritable joyau culturel et historique. Avec ses villes anciennes, ses monuments majestueux et son hospitalité chaleureuse, l’Ouzbékistan est une destination de voyage incontournable pour les amoureux de l’histoire et de la culture. Pour préparer au mieux votre voyage et plonger dans l’atmosphère unique de ce pays, nous vous recommandons de vous plonger dans la littérature ouzbèke et les ouvrages qui évoquent cette région fascinante.
Voici une liste (non exhaustive) de livres à lire avant de partir à l’aventure en terre ouzbèke.

“Les Mille et Une Nuits” – Anonyme
Ce recueil de contes orientaux classiques vous transportera dans un monde de magie et d’aventures, offrant un aperçu de la richesse de la culture orientale, qui a profondément influencé l’histoire de l’Ouzbékistan.

“Contes de l’Orient” – Ivan Lazarev
Cette collection de contes traditionnels ouzbeks vous plongera dans le folklore et la mythologie locaux, révélant la richesse de la tradition des récits oraux.

“L’Orient des écrivains russes” – Collectif
Découvrez comment les grands écrivains russes comme Tolstoï et Dostoïevski ont été inspirés par l’Orient, y compris l’Ouzbékistan, dans leurs œuvres.

“Samarcande” – Amin Maalouf
Ce roman captivant raconte l’histoire de l’Ouzbékistan à travers les siècles, en mettant en lumière les figures légendaires qui ont façonné son destin.

“La Route de Samarcande” – Fitzroy Maclean
L’auteur britannique relate ses voyages à travers l’Asie centrale, y compris l’Ouzbékistan, offrant un aperçu précieux de cette région méconnue.

“L’Ouzbékistan, une histoire” – Alain Roux
Ce livre historique vous guidera à travers les époques de l’Ouzbékistan, depuis les temps anciens jusqu’à l’ère moderne.

“Ouzbékistan, la croisée des chemins” – Pierre Chuvin
Plongez dans l’histoire, la culture et la géographie de l’Ouzbékistan à travers ce livre informatif et passionnant.

“La Mer d’Aral” – Iakov Pougatchev
Ce livre poignant traite de l’un des problèmes environnementaux les plus critiques de la région, la mer d’Aral, et de ses conséquences pour l’Ouzbékistan et ses habitants.

“Les Cavaliers” – Joseph Kessel
Bien que l’action se déroule en Afghanistan, pays voisin, ce roman vous offre un aperçu de la vie nomade en Asie centrale, un thème important pour l’histoire de l’Ouzbékistan.


En lisant ces livres avant votre voyage en Ouzbékistan, vous aurez une compréhension plus profonde de la culture, de l’histoire et de la géographie de ce pays fascinant. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette terre où le passé et le présent se mêlent harmonieusement.

Bonne lecture et bon voyage en Ouzbékistan !

Si vous souhaitez réserver votre voyage Passion Ouzbékistan, cliquez sur le lien ci-dessous :
https://www.passionmonde.com/circuits/passion-ouzbekistan/ 

5 raisons de visiter Bali et l’Indonésie

By | Asie, Blogue | No Comments

Bali et l’Indonésie, des noms qui évoquent des images de plages de sable blanc, de temples majestueux, de rizières en terrasses et de cultures vibrantes.
Située au cœur de l’archipel indonésien, Bali est une île qui incarne le paradis tropical. L’Indonésie, pays diversifié qui abrite des milliers d’îles et de cultures différentes. Entre la beauté naturelle à couper le souffle et la richesse culturelle, voici quelques raisons incontournables de planifier un voyage vers Bali et l’Indonésie.

1. Culture et Spiritualité

La culture balinaise est profondément enracinée dans la spiritualité. Vous pouvez vous immerger dans cette culture en visitant les magnifiques temples ou en assistant à une cérémonie hindoue traditionnelle pour une expérience authentique. L’Indonésie dans son ensemble est un melting-pot de cultures et de religions, avec des influences hindoues, bouddhistes, musulmanes et plus encore. Les festivals colorés, les danses traditionnelles et l’architecture unique des temples en font une expérience culturelle riche et variée.


2. Une riche gastronomie

La cuisine indonésienne est un festin pour les sens. Des plats comme le nasi goreng (riz frit) et le mie goreng (nouilles frites) font partie intégrante de la cuisine de rue. N’oublions pas le célèbre satay (brochettes de viande marinée), le rendang (viande mijotée) et les plats de fruits de mer frais. À Bali, ne manquez pas l’occasion de savourer du babi guling (cochon rôti) ou du bebek betutu (canard cuit lentement). Les épices et les saveurs locales vous laisseront un souvenir culinaire mémorable.


3. Une nature époustouflante

L’Indonésie regorge de merveilles naturelles. Les rizières en terrasses de Tegallalang à Bali offrent un panorama pittoresque. Pour les aventuriers, le Mont Batur propose une randonnée matinale épique pour assister au lever du soleil. Les îles Komodo sont l’endroit idéal pour rencontrer les célèbres dragons de Komodo et explorer des plages isolées. Les forêts tropicales, les volcans et les fonds marins riches en biodiversité font de l’Indonésie un paradis naturel.


4. Plages de rêve

Bali est célèbre pour ses plages à couper le souffle. Que vous recherchiez des plages animées avec des sports nautiques, des vagues parfaites pour le surf ou des retraites tranquilles pour la détente, Bali a tout à offrir. De plus, les plages de l’Indonésie ne se limitent pas à Bali : les îles Gili, Lombok et Komodo offrent également des plages pittoresques et des eaux cristallines.

5. L’hospitalité chaleureuse

Les habitants de Bali et de l’Indonésie sont réputés pour leur hospitalité chaleureuse et leur sourire constant. Ils vous accueilleront à bras ouverts et vous feront vous sentir chez vous, que ce soit dans un petit village rural ou dans une station balnéaire animée. C’est une occasion unique d’échanger avec les locaux et de découvrir leur vie quotidienne.

 

Bali et l’Indonésie offrent une expérience de voyage incomparable, mêlant des plages de rêve, une culture profonde, une cuisine savoureuse, une nature époustouflante sans oublier l’hospitalité des indonésiens. Que vous soyez un aventurier en quête de sensations fortes, un amateur de culture ou simplement à la recherche d’un endroit pour vous détendre, cette destination saura vous captiver.
Laissez-vous envoûter par la magie de Bali et de l’Indonésie, un voyage que vous n’oublierez jamais.

Si la magie de Bali vous envoûte, n’hésitez pas à réserver votre voyage Passion Bali et Indonésie en cliquant sur le lien suivant :
https://www.passionmonde.com/circuits/passion-bali-et-indonesie-2/

Voyage au coeur des traditions japonaises

By | Asie | No Comments

Le Japon, pays fascinant et énigmatique, est réputé pour sa riche culture et ses traditions ancestrales. De la cérémonie du thé à l’art floral Ikebana en passant par les festivals saisonniers, chaque aspect de la vie quotidienne au Japon est profondément enraciné dans son histoire et sa philosophie. Plongeons ensemble dans l’univers envoûtant des traditions japonaises pour mieux comprendre ce qui les rend si spéciales et intemporelles.

1. La Cérémonie du Thé (Chanoyu)

La cérémonie du thé, ou “Chanoyu”, est une pratique emblématique du Japon qui incarne l’harmonie, la simplicité et l’élégance. À travers chaque geste minutieusement orchestré, chaque objet soigneusement choisi, cette cérémonie transcende la simple consommation de thé pour devenir une expérience artistique et spirituelle. Les participants se retrouvent dans une ambiance apaisante, où le temps semble s’arrêter, et où la relation entre hôte et invités se construit autour du respect et de l’appréciation mutuelle.


2. Ikebana : L’art floral Japonais

L’Ikebana, ou l’art de disposer les fleurs, est bien plus qu’une simple composition florale. C’est une expression artistique qui reflète la nature elle-même et l’essence du minimalisme japonais. Chaque arrangement floral est conçu avec une attention méticuleuse à la forme, à la couleur et à l’espace négatif, créant ainsi une harmonie entre les éléments. L’Ikebana invite à la contemplation, à la connexion avec la nature et à la méditation.


3. Les festivals traditionnels

Les festivals japonais, ou “Matsuri”, rythment le calendrier tout au long de l’année. Du majestueux festival Gion Matsuri à Kyoto au vif et coloré festival Tanabata célébré à travers le pays, ces événements célèbrent les saisons, les divinités et l’unité de la communauté. Les danses, les défilés, les lumières et les feux d’artifice créent une atmosphère enchanteresse où les traditions séculaires se mêlent à la modernité.


4. Les arts traditionnels

Le Japon est également le berceau d’arts traditionnels tels que le théâtre Nô, le théâtre Kabuki, et le Bunraku (théâtre de marionnettes). Chacune de ces formes d’expression artistique est chargée d’histoire et de symboles, mettant en scène des récits légendaires et des émotions profondes. Ces arts ont traversé les siècles en évoluant tout en préservant leur essence, offrant aux spectateurs une fenêtre sur le passé tout en restant pertinents dans le présent.

5. Les rites et coutumes quotidiens

Au-delà des événements spéciaux, les traditions japonaises imprègnent la vie quotidienne. Du port du kimono lors de certaines occasions spéciales au rituel de purification à l’entrée des sanctuaires, chaque geste et chaque action sont empreints de sens et de respect pour la culture et les ancêtres.

Les traditions japonaises sont un trésor culturel qui relie le passé au présent, célébrant l’unicité du pays tout en invitant le monde à s’immerger dans sa richesse. Ces pratiques reflètent les valeurs profondes de la société japonaise : l’harmonie, la beauté, la gratitude et la simplicité. Quiconque a la chance de plonger dans ces traditions sera enveloppé d’une expérience captivante et enrichissante qui transcende le temps et les frontières.

Si vous voulez vous aussi être transporté dans les traditions japonaises ancestrales, n’hésitez pas à réserver votre voyage Passion Japon en cliquant ici :

https://www.passionmonde.com/circuits/passion-japon-2/

6 idées reçues sur l’Inde

By | Asie, Blogue | No Comments

L’Inde, ce pays aux mille visages et aux contrastes saisissants, a souvent été l’objet de nombreuses idées reçues et stéréotypes. Cependant, une plongée profonde dans la réalité culturelle, sociale et historique de l’Inde révèle une image bien plus nuancée et complexe. Dans cet article, nous allons démystifier quelques-unes de ces idées préconçues sur l’Inde et explorer la vérité qui se cache derrière les clichés.

1. L’Inde, c’est juste Bollywood et la spiritualité
Bien que Bollywood et la spiritualité indienne soient des facettes importantes de la culture, réduire l’Inde à ces seuls éléments est une simplification excessive. L’Inde est un carrefour de cultures, de langues, de religions et de traditions. Des arts traditionnels aux technologies émergentes, en passant par une scène gastronomique diversifiée, l’Inde est un kaléidoscope de dynamisme culturel.

2. Tous les Indiens pratiquent l’hindouisme
L’hindouisme est la religion majoritaire en Inde, mais le pays abrite également une grande diversité religieuse, comprenant l’islam, le christianisme, le sikhisme, le bouddhisme et bien d’autres. Cette pluralité religieuse est le reflet de la coexistence harmonieuse de différentes croyances et traditions.

3. La pauvreté est omniprésente
Il est vrai que l’Inde fait face à des défis économiques et sociaux importants, mais réduire le pays à une image de pauvreté généralisée est injuste. L’Inde possède une économie en croissance rapide, des centres technologiques de renommée mondiale et une classe moyenne émergente. De vastes pans de la société indienne prospèrent et contribuent à l’économie mondiale.

4. Les vaches sont sacrées, donc on ne peut pas les toucher
Les vaches sont considérées comme sacrées dans l’hindouisme, mais cela ne signifie pas que personne ne les touche. Les interactions avec les vaches varient d’une région à l’autre et selon les croyances personnelles. Dans certaines régions, les vaches sont en effet traitées avec un grand respect, mais elles ne sont pas “intouchables”.

5. Les femmes indiennes sont opprimées
Bien que des inégalités de genre existent en Inde, il est important de noter que de nombreuses femmes occupent des postes de pouvoir et contribuent activement à la société. L’Inde a des femmes dirigeantes, scientifiques, artistes et entrepreneures inspirantes qui défient les stéréotypes.

6. Toutes les régions de l’Inde se ressemblent
L’Inde est un pays vaste et diversifié, avec des variations géographiques, climatiques, linguistiques et culturelles importantes. Du désert du Thar à l’Himalaya en passant par les plages tropicales, chaque région a sa propre identité et son charme distinct.

L’Inde est un pays complexe et captivant qui transcende les clichés et les stéréotypes. Il est important de reconnaître la diversité et la richesse de cette nation, ainsi que de s’efforcer de comprendre sa réalité en dehors des idées préconçues.
Voyager en Inde ou interagir avec sa culture peut ouvrir les yeux sur la profondeur et la complexité de cette terre fascinante.

Partez pour un voyage qui changera votre vie à jamais en réservant l’un de nos deux circuits Passion Inde en cliquant sur les liens ci-dessous :

https://www.passionmonde.com/circuits/passion-inde-du-nord/
https://www.passionmonde.com/circuits/passion-inde-du-sud-et-sri-lanka/

Jordanie : Terre chargée d’histoire

By | Asie | No Comments

Peuplée pendant longtemps uniquement de populations nomades, la Jordanie est un pays constitué au trois quart de désert. Elle fait la liaison entre le monde méditerranéen et l’Orient.
Entre la Mer Rouge, la Mer Morte, le désert, Pétra la Rose ou encore Ammam la Blanche, visiter la Jordanie c’est profiter de son large éventail de couleurs et découvrir autant de paysages à couper le souffle.
Laissez-vous éblouir par les beautés naturelles de ce pays aux habitants chaleureux et découvrez une riche culture chargée d’histoire et de traditions.

La Jordanie abrite l’une des 7 nouvelles merveilles du monde : Petra.
Pour arriver à Petra il faut d’abord parcourir le « Siq » cette immense fissure qui serpente entre les falaises.
Capitale de l’empire nabatéeen entre 400 et 106 av. J.-C., cette cité est sculptée à même la roche et à réussie à être préservée pendant des centaines d’années.
Ce site mythique et d’une extraordinaire beauté en fait rêver plus d’un !

Un peu plus loin, un autre site remarquable de Jordanie est la Petite Petra ou « Siq Al-Barid ». Le site considéré comme une importante banlieue de Petra renferme des tombes, des temples et des canaux d’eau entre autre.

Le château Al-Karak est aussi un incontournable d’un voyage en Jordanie.
Ce château est l’une des plus importantes forteresses construites par les Croisés.
Les prouesses de l’architecture arabe, le raffinement byzantin et le classicisme européen se combinent dans ce monument iconique qu’est le château de Kerak. Le fort tire son nom de la ville chrétienne de Al-Karak ou Kerak, qui fut au XIIe siècle une dépendance de la seigneurie d’Outre-Jourdain avant d’être prise par les Sarrasins. Ce site ravira les amoureux de vieilles pierres.

Le Mont Nébo vous transportera à l’époque de l’Exode.
Cette montagne considérée comme le tombeau de Moise est un lieu sacré et surtout un site emblématique de Jordanie.
Le site vaut tant pour la valeur historique que pour la vue depuis ses huit cents mètres d’altitude. Pourvu que le ciel soit dégagé, vous jouirez d’un joli coup d’œil sur Amman, la mer Morte et la vallée du Jourdain. Émotion et recueillement garantis !

La Jordanie n’est pas célèbre que pour les sites mythiques de Petra, elle abrite de fabuleuses beautés naturelles comme la Mer Morte.
Cet immense lac salé qui relie l’Israël et la Jordanie vous permet de vivre l’incroyable expérience de flotter instantanément.

Autre beauté naturelle, le désert Wadi Rum.
Incroyable désert de sable rouge qui renferme des canyons encaissés, des arches spectaculaires et de superbes falaises.
Zone protégé par l’Unesco autant pour son patrimoine naturel que culturel, c’est aussi l’occasion de découvrir le mode de vie des bédouins qui sont les seuls autorisés à dresser un campement et y faire gambader leurs troupeaux.

Entre beautés naturelles et monuments historiques, les villes jordaniennes ne sont pas en reste.
Amman, une des capitales les plus visitées du Proche-Orient, est une ville qui vaut le détour ! Surnommée Amman la blanche, cette ville renferme de superbes ruines antiques allant de la citadelle d’Amman perchée sur la colline, qui abrite le temple d’Hercule, à l’odéon et au théâtre romain, en passant par les églises byzantines, les palais arabes et les mosquées ottomans. C’est un « livre d’histoire à ciel ouvert ».

Située à 30 km d’Amman, Madaba est l’une des principales villes de Jordanie. Surnommées la « ville des mosaïques », elle est mondialement connue pour ses splendides œuvres byzantines et omeyyades. Elle est également appréciée pour son atmosphère chaleureuse et ses nombreuses jolies églises.

Nature, culture, traditions, la richesse de la Jordanie n’est plus à prouver.
Ce qui est sûr c’est qu’un voyage en Jordanie vous laissera des souvenirs impérissables.
Il est temps de préparer vos valises et de partir à la découverte des beautés et des mystères que renfermes ce pays chargé d’histoire.

https://www.passionmonde.com/circuits/passion-israel-et-jordanie/

Les trésors cachés du Sri Lanka

By | Asie | No Comments

Cette petite île paradisiaque située au large de la côte sud de l’Inde, est une destination de voyage qui regorge de merveilles naturelles, de sites historiques fascinants et d’une culture riche et vibrante. Si vous recherchez une aventure exotique et mémorable, le Sri Lanka est l’endroit idéal à explorer.

Le Sri Lanka est réputé pour ses magnifiques plages aux eaux cristallines. Les vastes étendues de sable doré bordées de palmiers vous invitent à la détente et à la baignade. Parmi les plages les plus populaires, citons Mirissa, Hikkaduwa et Arugam Bay, cette dernière étant considérée comme un paradis pour les surfeurs. Vous pourrez également explorer les îles voisines, telles que Pigeon Island, qui offrent des paysages sous-marins spectaculaires pour les amateurs de plongée.

Vous ne le savez peut-être pas mais le Sri Lanka possède une riche histoire remontant à des milliers d’années, et ses anciennes cités en sont les témoins. Polonnaruwa, Anuradhapura et Sigiriya abritent des ruines majestueuses, des temples bouddhistes et des palais royaux. Le Rocher du Lion à Sigiriya est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et offre une vue panoramique imprenable sur les environs. Explorez ces cités anciennes pour remonter le temps et découvrir les merveilles architecturales de l’ère ancienne.

De plus, le Sri Lanka est également célèbre pour la production de thé de très haute qualité. Les plantations de thé verdoyantes, situées principalement dans les régions montagneuses de Nuwara Eliya et Ella, offrent des paysages à couper le souffle. Lors de votre voyage, vous pouvez vous promener dans les plantations, visiter des usines de thé pour apprendre le processus de fabrication ou encore déguster différentes variétés de thé fraîchement infusé. Une tasse de thé chaud dans ces régions pittoresques est une expérience à ne pas manquer.

Enfin, cette petite île abrite une diversité impressionnante de faune et de flore. Les parcs nationaux tels que Yala, Udawalawe et Minneriya sont des sanctuaires pour les éléphants, les léopards, les oiseaux exotiques et bien d’autres espèces. Vous pouvez faire un safari en jeep pour observer de près ces animaux majestueux dans leur habitat naturel. Ne manquez pas la migration des éléphants au parc national de Minneriya, un spectacle incroyable à voir.

Vous l’aurez compris, un voyage au Sri Lanka est une aventure qui stimule tous les sens. Des plages paradisiaques aux anciennes cités historiques, en passant par les plantations de thé verdoyantes et les parcs nationaux riches en faune, ce magnifique pays offre une diversité d’expériences uniques et regorge de trésors cachés qui ne demandent qu’à être découverts. Alors, préparez vos bagages et laissez-vous envoûter par la beauté et la magie du Sri Lanka. Vous pouvez réserver votre voyage Passion Inde du Sud et Sri Lanka en cliquant sur le lien ci-dessous:
https://www.passionmonde.com/circuits/passion-inde-du-sud-et-sri-lanka/

Israël : Le Berceau de la Civilisation

By | Asie | No Comments

Israël est une terre imprégnée d’histoire et de spiritualité qui est considérée par de nombreux croyants et chercheurs comme le berceau de la civilisation. Cette petite nation au Moyen-Orient est le lieu où se sont développées des civilisations anciennes, où des événements bibliques ont eu lieu, et où les fondements de grandes religions ont été établis.

L’histoire d’Israël est étroitement liée aux récits bibliques de l’Ancien Testament. Les villes antiques de Jérusalem, Jéricho et Hébron, entre autres, sont mentionnées dans les textes sacrés. Des personnages bibliques tels qu’Abraham, Moïse, David et Salomon ont marqué cette terre de leurs actions et de leurs enseignements, contribuant à la formation de la culture et de l’identité juives.

Israël est considérée comme le berceau du judaïsme. Les Juifs considèrent Jérusalem comme leur ville sainte, avec le mur des Lamentations et le mont du Temple, où s’élevait autrefois le temple biblique. Les sites sacrés tels que le mont Sinaï, où Moïse aurait reçu les commandements divins, et le tombeau des patriarches à Hébron, sont des lieux de pèlerinage très importants.

Pour les chrétiens, Israël est un lieu de grande importance spirituelle. Des sites tels que la basilique de la Nativité à Bethléem, la mer de Galilée où Jésus a accompli des miracles, et le Saint-Sépulcre à Jérusalem, où il est supposé avoir été crucifié et enterré, attirent des millions de pèlerins chaque année. La Via Dolorosa, le chemin emprunté par Jésus lors de sa crucifixion, est un itinéraire de pèlerinage extrêmement populaire.

Pour les musulmans, Israël constitue également un lieu saint. La mosquée Al-Aqsa à Jérusalem est le troisième lieu saint de l’islam, après La Mecque et Médine. Le Dôme du Rocher, situé sur l’esplanade des mosquées, est un symbole emblématique de la ville et est considéré comme l’un des sites les plus sacrés de l’islam, associé à la tradition du voyage nocturne du prophète Mahomet.

De plus, des découvertes archéologiques très importants ont été faites sur cette terre sainte, révélant de nombreux vestiges des civilisations passées. Les ruines de villes antiques telles que Megiddo, Béthanie et Césarée permettent de mieux comprendre la vie quotidienne des anciens habitants de la région. Les manuscrits de la mer Morte, découverts à Qumran, ont fourni des informations précieuses sur les textes bibliques et la vie des Esséniens.

En conclusion, Israël est une terre qui évoque l’histoire, la spiritualité et la diversité culturelle. En tant que berceau de la civilisation, elle joue un rôle essentiel dans les fondements du judaïsme, du christianisme et de l’islam. Les sites bibliques, les lieux saints et les découvertes archéologiques font d’Israël une destination incontournable pour les pèlerins et les amateurs d’histoire, qui souhaitent comprendre l’essence même de notre civilisation.

L’Inde et ses festivités

By | Asie | No Comments

L’Inde est un pays situé en Asie du Sud, bordé par la mer d’Arabie à l’ouest, le Golfe du Bengale à l’est et l’Himalaya au nord. Elle est le deuxième pays le plus peuplé du monde, avec une population diversifiée et multilingue de plus de 1,3 milliard d’habitants.

C’est un pays riche en histoire, en culture et en spiritualité. Elle a été le berceau de nombreuses civilisations anciennes et a vu passer des empires puissants. Aujourd’hui, elle est connue pour sa diversité culturelle, ses temples magnifiques, sa cuisine délicieuse, ses fêtes colorées, ses films de Bollywood et sa technologie de pointe.

L’Inde offre une occasion unique de rencontrer les habitants de la région, de découvrir leur mode de vie et leur culture à travers ces quatre festivités importantes :

  • Le Festival du Désert

Le Festival du Désert en Inde est un événement culturel annuel qui a lieu dans le désert de Thar, près de la ville de Jaisalmer. Ce festival est généralement organisé en janvier ou en février, et il dure environ trois jours. C’est un événement majeur pour la communauté locale, car il célèbre la culture et les traditions du Rajasthan.

Les gens viennent de toute la région pour participer aux festivités, qui comprennent des spectacles de musique et de danse traditionnelles, des défilés en costumes colorés, des compétitions de lutte et de course de chameaux, ainsi que des stands de nourriture proposant des spécialités locales.

  • Holi

La fête de Holi, également appelée “Festival des couleurs”, est l’une des fêtes les plus populaires en Inde. Elle est célébrée chaque année à la fin de l’hiver, souvent au mois de mars. Holi est une célébration joyeuse et colorée qui marque la fin de l’hiver et le début du printemps. Les gens se réunissent dans les rues et se lancent de la poudre colorée les uns sur les autres, en signe d’amitié et de bonheur. Cette coutume a une signification symbolique : elle représente la victoire du bien sur le mal, la fin des conflits et le début d’une nouvelle vie.

Pendant Holi, les gens chantent et dansent au son de la musique traditionnelle, mangent des plats spéciaux comme des gujiyas (sorte de beignet fourré au sucre) et des thandai (boisson à base de lait, de noix et d’épices). La fête est ouverte à tous et les gens de toutes les religions participent à cette célébration.

  • Diwali

Diwali, également connu sous le nom de “fête des lumières”, est aussi l’une des fêtes les plus importantes en Inde. Elle est célébrée à l’automne, en octobre ou en novembre et dure cinq jours. C’est une célébration joyeuse et colorée qui marque la victoire du bien sur le mal, de la lumière sur l’obscurité. Les gens célèbrent cette fête en allumant des diyas (petites lampes à huile) dans leur maison et en organisant des feux d’artifice pour illuminer le ciel. Les maisons sont décorées avec des guirlandes de fleurs et des rangolis (motifs dessinés avec de la poudre colorée).

Pendant Diwali, les gens se réunissent en famille et entre amis pour partager des plats traditionnels, échanger des cadeaux et des sucreries. Il est également courant de donner des dons à des œuvres caritatives ou de faire des dons aux personnes dans le besoin.

  • La Foire aux chameaux

La foire aux chameaux en Inde est un événement qui se déroule dans la ville de Pushkar. Elle a lieu chaque année pendant la pleine lune de novembre et dure environ une semaine. Cette foire est l’une des plus grandes foires aux chameaux en Asie et attire des milliers de visiteurs indiens et étrangers chaque année. Elle est connue pour sa grande variété de chameaux et de chevaux, ainsi que pour sa gamme de produits artisanaux, tels que des bijoux, des vêtements et d’objets de décoration. Les chameaux sont habillés de manière colorée et décorés avec des cloches et des tresses. Leurs propriétaires viennent de toutes les régions du Rajasthan pour participer à la foire, vendre ou échanger leurs chameaux, et participer à des compétitions pour déterminer les plus beaux chameaux de la foire.

La foire de Pushkar est également connue pour ses activités culturelles et spirituelles, comme les prières et les rituels de baignade dans le lac sacré de Pushkar. Les visiteurs peuvent également assister à des spectacles de musique et de danse traditionnelles, ainsi qu’à des compétitions de lutte et de course de chameaux.

 

Ces événements attirent également de nombreux touristes étrangers qui cherchent à découvrir la culture unique de ce beau pays. C’est également une occasion pour les gens de différentes régions de se rencontrer, de se mélanger et de célébrer la richesse et la diversité de la culture indienne. Si ça vous tente, venez découvrir nos circuits en Inde du Nord!

Partez à la découverte de l’Inde du Nord

By | Asie, Blogue | No Comments

L’Inde du Nord est une région fascinante et diversifiée, connue pour son patrimoine culturel riche, ses paysages variés, sa cuisine savoureuse et ses festivals colorés. Cette région comprend les États du Rajasthan, de l’Uttar Pradesh, de l’Haryana, de l’Himachal Pradesh, du Jammu-et-Cachemire et de Delhi, la capitale nationale de l’Inde. Voici quelques-unes des choses les plus intéressantes à découvrir lors d’un voyage en Inde du Nord.

Tout d’abord, la première chose à laquelle on pense en évoquant l’Inde est bien évidemment le Taj Mahal. Le Taj Mahal est situé à Agra, c’est l’un des monuments les plus célèbres et les plus emblématiques de l’Inde. Construit en marbre blanc par l’empereur moghol Shah Jahan en mémoire de sa femme bien-aimée, le Taj Mahal est un symbole d’amour éternel. Il est également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Partez ensuite à la découverte des forts et des palais du Rajasthan. Le Rajasthan est connu pour ses forts et palais impressionnants, construits par les anciens rois de la région. Les plus célèbres d’entre eux incluent le Fort d’Amber à Jaipur, le Fort de Mehrangarh à Jodhpur et le Palais des Vents à Jaipur. Ces forts et palais offrent un aperçu fascinant de l’histoire et de la culture du Rajasthan.

Un autre endroit incontournable est le désert du Thar. Ce désert s’étend sur une grande partie du Rajasthan et offre un paysage unique et fascinant. Les dunes de sable, les villages colorés et les caravanes de chameaux sont quelques-uns des points forts de cette région. Les visiteurs peuvent également profiter d’une nuit dans le désert, sous les étoiles.

Prenez également le temps de vous rendre sur les rives d’un des fleuves les plus célèbres au monde, le Gange. Le Gange est considéré comme un fleuve sacré en Inde et la ville de Varanasi est l’un des lieux les plus saints du pays. Les pèlerins viennent ici pour se baigner dans les eaux sacrées du Gange et assister aux cérémonies religieuses qui ont lieu sur les ghats (marches d’eau) de la ville.

Impossible de parler de l’Inde sans faire un point sur sa savoureuse cuisine. La cuisine du Nord de l’Inde est célèbre pour ses saveurs riches et épicées. Les plats les plus connus incluent le biryani, le curry, le tandoori et le naan. Les visiteurs peuvent également goûter à des spécialités locales comme le dal-bati-churma (une préparation de lentilles et de pain) ou le lassi (une boisson à base de yaourt).

Enfin, L’Inde du Nord est connue pour ses festivals colorés et vibrants, qui célèbrent la diversité culturelle de la région. Le festival de Holi, qui marque le début du printemps, est célèbre pour les jets de poudre colorée et d’eau. Le festival de Diwali, qui célèbre la victoire du bien sur le mal, est connu pour les lumières et les feux d’artifice. Si vous avez la chance d’être du coté de Pushkar lors de la très célèbre foire aux chameaux, allez y sans aucune hésitations. Cette foire attire des milliers de visiteurs du monde entier, qui viennent pour voir les chameaux et autres animaux de la région, assister aux courses de chameaux, aux concours de beauté et aux ventes aux enchères. La foire de Pushkar offre également une variété d’animations culturelles telles que des spectacles de musique et de danse, des compétitions de cuisine, des expositions d’artisans locaux et des défilés en costumes traditionnels.

En conclusion, l’Inde du Nord est une région incroyablement riche en culture, en histoire et en beauté naturelle. Si vous planifiez un voyage en Inde, ne manquez pas de découvrir cette région fascinante et diversifiée. Que vous soyez intéressé par l’architecture, la nature ou la nourriture, l’Inde du Nord a quelque chose à offrir à tout le monde. Si cette destination vous intéresse, n’hésitez pas à réserver votre voyage Passion Inde du Nord en cliquant sur le lien ci dessous :
https://www.passionmonde.com/circuits/passion-inde-du-nord/

L’Ouzbékistan, une destination méconnue

By | Asie, Blogue | No Comments

L’Ouzbékistan est un pays d’Asie centrale souvent méconnu et pourtant riche d’histoire, de culture et de paysages variés. Situé entre la mer Caspienne et les montagnes du Tian Shan, ce pays regorge de trésors à découvrir.

L’une des villes les plus connues de l’Ouzbékistan est Samarcande, située sur la Route de la soie. Elle abrite de nombreux monuments historiques, tels que la célèbre place Registan, avec ses trois madrasas richement décorées, la mosquée Bibi-Khanym et le mausolée de Tamerlan, le grand conquérant mongol. Ces monuments, ainsi que d’autres, ont été restaurés pour leur donner leur splendeur d’antan, témoignant de l’importance de la ville dans l’histoire de la région.

Mais l’Ouzbékistan ne se résume pas à Samarcande. La ville de Boukhara est également un lieu de choix pour découvrir l’histoire de la région, avec ses nombreux monuments, mosquées et madrasas qui témoignent de son passé glorieux. On y trouve notamment la mosquée Kalyan et la forteresse Ark.

L’Ouzbékistan est également célèbre pour ses marchés, tels que le marché de Chorsu à Tachkent, la capitale du pays. Ce marché offre une multitude de produits frais et locaux, tels que des fruits et légumes, des épices, des noix et des produits laitiers. Les bazars ouzbeks sont également des lieux de rencontre et d’échanges, où l’on peut découvrir la vie quotidienne des habitants. Outre son patrimoine historique, l’Ouzbékistan offre également des paysages naturels variés, comme le désert de Kyzylkoum, les montagnes du Tian Shan ou encore la vallée de Fergana. Ces lieux sont propices à la randonnée et à la découverte de la faune et de la flore locales.

Enfin, l’Ouzbékistan est un pays où l’on peut découvrir une culture riche et diversifiée, mélange de traditions orientales et occidentales. La musique, la danse, les costumes traditionnels, la cuisine et les arts de la table sont autant de témoins de cette richesse culturelle. Malgré toutes ces richesses, l’Ouzbékistan reste une destination encore peu connue. Pourtant, cette belle destination propose une expérience unique et authentique, loin des sentiers touristiques battus. Les habitants sont accueillants et curieux de découvrir les visiteurs étrangers, offrant ainsi une immersion totale dans la vie locale.

En conclusion, l’Ouzbékistan est une destination méconnue mais pleine de trésors à découvrir. Entre son patrimoine historique, ses paysages naturels, sa culture et sa cuisine, le pays offre une expérience unique et inoubliable. Alors pourquoi ne pas se laisser tenter par l’aventure et partir à la découverte de ce pays fascinant ? Si ce voyage vous intéresse, n’hésitez pas à réserver votre voyage Passion Ouzbékistan en cliquant sur le lien ci dessous :
https://www.passionmonde.com/circuits/passion-ouzbekistan/

L’Indonésie: un archipel aux multiples facettes

By | Asie | No Comments

Cela peut paraitre étonnant mais l’Indonésie est tout simplement le plus grand archipel du monde. Cet archipel est baigné par l’Océan Indien au Sud et l’Océan Pacifique au Nord. Il est difficile de connaître le nombre exact d’îles et d’îlots que compte cet archipel mais on en dénombrerait pas moins de 17 000! Avec une surface totale de près de 1,9 millions de km2, l’archipel Indonésien offre à ses touristes une incroyable diversité de paysages.

Vous avez peut-être déjà vu de magnifiques photos de rizières créant des paysages uniques, vous pourrez retrouver ces dernières en Indonésie et plus précisément à Bali. Vous retrouverez à Bali les sublimes rizières de Jatiluwih, une véritable œuvre d’art classée au patrimoine mondial de l’Unesco composée de milliers d’hectares de rizières en terrasse. Les rizières de Tegalalang offre également de superbes panoramas.

L’Indonésie est également connue pour ses paysages volcaniques. Il faut savoir qu’en Indonésie il y a plus d’une centaine de volcans encore actifs. L’Ile de Java est connue pour ses régions volcaniques. Le volcan Kawah Ijen est très connu des visiteurs et des volcanologue car il s’y passe un phénomène unique au monde. En effet, la nuit il est possible d’observer de la lave bleue s’échappant du volcan, ceci est dû aux différentes vapeurs de souffre provenant du cratère et se don lac d’acide. Il y a également le volcan Bromo qui est très célèbre, il s’agit du volcan le plus visité d’Indonésie et si vous avez la chance faire l’ascension de ce dernier, vous comprendrez très vite pourquoi, les paysages sont tout simplement à couper le souffle.

L’Indonésie est aussi connu pour ses forêts luxuriantes. L’exemple parfait de ce paysage tropical est représenté par l’île de Sumatra. Sur cette île située dans l’Ouest de l’archipel se trouvent certains animaux et certaines plantes parmi les plus rares au monde. Des animaux magnifiques tels que des rhinocéros, des tigres, des orangs-outans ou encore des éléphants y cohabitent. Vous retrouverez également d’autres superbes paysages de jungle sur l’île de Bornéo qui est la 3ème plus grande île du monde et sur laquelle des animaux uniques y vivent tels que le singe nasique ou encore le calaos rhinocéros.

Passons maintenant de l’environnement terrestre à aquatique. Dans l’archipel Indonésien, la faune et la flore aquatique constituent un panorama exceptionnel. Si vous pratiquez la plongée, vous pourrez vous rendre dans un des nombreux sites existants dans l’archipel. Vous serez émerveillé par la couleur des coraux créant un véritable tableau sous-marin multicolore et vous aurez peut-être la chance d’apercevoir des espèces incroyables comme des raies mantas présentes dans plusieurs endroits comme Bali, Raja Ampat ou encore Komodo. Il est également possible d’observer des requins baleine ou encore un des animaux les plus étranges et mystérieux, le poisson lune aussi appelé Mola-Mola pouvant mesurer jusqu’à 3 mètres et peser jusqu’à 2 tonnes.

Terminons ce petit tour de l’Indonésie en évoquant l’animal qui est sans doute le plus emblématique, le dragon de Komodo. Vous en avez certainement déjà entendu parler, le dragon de Komodo ou varan de Komodo est un lézard géant pouvant atteindre plus de 3 mètres et peser plus de 150 kilos. C’est tout simplement le plus grand lézard de la planète, il peut être observer essentiellement dans le parc national de Komodo.

Pour conclure, que ce soit au niveau de sa faune, sa flore ou encore sa diversité de paysage, l’Indonésie est fascinante et vous garantie un depaysement total. Si vous souhaitez visiter ce lieu unique, venez découvrir notre circuit Passion Bali et Indonésie en cliquant sur le lien ci-dessous:
https://www.passionmonde.com/circuits/passion-bali-et-indonesie-2/

5 raisons de découvrir l’Ouzbékistan

By | Asie, Blogue | No Comments

Vous aimez sortir des sentiers battus? Etre parmi les ambassadeurs d’une destination méconnue mais oh combien magnifique! L’Ouzbékistan se révèle alors être une excellente destination pour vos prochaines vacances! Je vous entends déjà me dire: mais où donc se trouve ce pays?? Est-ce sécuritaire?  Qu’y a-t-il de si beau à découvrir dans ce coin du monde? En 5 raisons, je tenterai de vous donner envie de partir aux confins de ce magnifique pays qu’est l’Ouzbékistan afin d’y vivre une expérience culturelle authentique.

Tout d’abord, un peu de géographie. L’Ouzbékistan est un pays d’Asie centrale d’une superficie de 447 400 km2. Ancien pays de l’URSS, l’Ouzbékistan est un pays essentiellement désertique dont seulement 10% des terres sont exploitées par l’homme. Les steppes du Nord et les montagnes de l’Est font contraste avec des paysages plus variés. Allons dès maintenant découvrir les 5 raison de visiter l’Ouzbékistan!

Pour la Route de la Soie: Un des objectifs principaux d’un voyage en Ouzbékistan est de découvrir une partie de la route de la Soie. Un nom à la consonance mystérieuse qui fait rêver aux charmes de l’Orient. Ancien réseau de routes commerciales entre l’Asie et l’Europe, les marchands transitaient par ces voies afin d’exporter leurs marchandises, dont la principale était la soie, d’où le nom Route de la Soie. Parmi les étapes clés  de cette route commerciale, on retrouvait les villes Ouzbek de Samarcande, Boukhara, Khiva et Tachkent. Vous pourrez donc marcher dans les pas de ces caravaniers chargés de myrrhe et de soie au coeur de l’Asie Centrale…

Pour les paysages diversifiés: Le pays est constitué à 90% d’étendues désertiques. Mais autrement, ce sont des terres fertiles comme celles que l’on retrouve dans la vallée de Ferghana qui produit des pommes, des melons de toutes sortes et des fruits et légumes savoureux.  Entre les steppes, les montagnes aux sommets encore vierges, les déserts et les rivages d’une mer disparue, l’Ouzbékistan nous offre des panoramas incroyables!

Pour sa diversité culturelle: Étant situé au croisement de nombreuses routes de commerce, l’Ouzbékistan bénéficie aussi d’une civilisation ancienne et de cultures diverses. Des empreintes y ont été laissé par de grands empires tels que Cyrus le roi de Perse, les Arabes, le Mongol Gengis Khan, Tamerlan et Alexandre le Grand. Glorifiant la beauté de Samarcande, ce dernier a déclaré: ” Tout ce que j’ai entendu parler de la beauté de Samarcande est pure vérité, sauf elle s’avère encore plus splendide que ce que je pouvais imaginer! “. Plus de 2500 ans plus tard,  ses mots résonnent encore entre les magnifiques édifices du pays. Plus de 130 ethnies différentes se côtoient dans le plus grand des respects et chaque peuple a su conserver sa culture, ses traditions et ses modes de vie.

Pour un voyage en toute sécurité: Il ne faut pas confondre l’Ouzbékistan avec ses voisins où la sécurité peut faire craindre. L’Ouzbékistan est un pays paisible sans problème spécifique. Dès votre arrivée, vous sentirez déjà l’accueil chaleureux du peuple Ouzbek. Que vous soyez à la campagne ou encore dans les grandes villes historiques, aucun souci à se promener et à profiter des sites culturels remarquables qu’offre le pays.

Pour ses nombreux sites culturels remarquables: On ne va pas en Ouzbékistan sans s’arrêter dans les villes de Samarcande, de Boukhara et de Khiva puisqu’elles hébergent des sites culturels remarquables. À Khiva,  il ne faut pas manquer la forteresse d’Itchan Kala classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Il s’agit d’une ville intérieure retranchée derrière des murailles de briques hautes d’une dizaine de mètres qui était l’ultime étape des caravaniers avant de traverser le désert en direction de l’Iran. La ville de Boukhara, au coeur de la Route de la Soie, continue de séduire par sa beauté et son authenticité.  À voir absolument: le Mausolée des Samanides surnommé la perle de l’Orient. Finalement, Samarcande charme avec son ensemble de mausolées timourides, Shakh-i-Zinda qui contient certains des carreaux les plus riches du monde musulman.

 

Le Kerala, pour découvrir une autre facette de l’Inde

By | Asie, Blogue | No Comments

Depuis toujours, l’Inde fascine autant qu’elle effraie. Vous souhaitez découvrir ce pays, sa culture vous interpelle mais vous avez des doutes quand à vos réactions sur le “possible” choc culturel dont tout le monde parle? La solution: commencez par visiter l’Inde du Sud et l’une de ses régions: le Kerala.

Le Kerala est un État situé sur la côte indienne tropicale de Malabar, à 600 km du littoral de la mer d’Arabie. On le surnomme “God’s Own Country” c’est-à-dire le propre pays de Dieu. C’est dans le Kerala que l’on retrouve le plus haut taux d’alphabétisation de l’Inde avec 94% contre 64% en moyenne pour l’ensemble du pays. Avec ses 34 millions d’habitants, il s’agit de l’un des états indiens parmi les plus riches. Les Kéralais ont en général une meilleure qualité de vie et ont accès à un système de santé et d’éducation presque similaires aux pays occidentaux. Le Kerala est globalement assez propre et la pauvreté y est moins visible que dans d’autres régions de l’Inde. Les communautés Hindou, Musulmane et Chrétienne vivent en harmonie. Le Kerala est considéré comme une destination très sécuritaire.

L’État est reconnu pour ses palmiers et ses nombreuses plantations de thé, de café, et d’épices. La beauté ainsi que la diversité des paysages, l’accueil chaleureux de la population et sa culture artistique est ce qui impressionne le plus en arrivant dans ce coin du monde. Dans la langue locale qui est le Malayalam, Kerala signifie “Terre des cocotiers”. Une des meilleures façons d’explorer la région est par les Backwaters. Il s’agit d’un vaste réseaux de canaux et de rivières qui traversent l’Ouest de l’État. Vous aurez compris que c’est à bord de bateaux traditionnels appelés “Houseboat” qu’il vous faut explorer les lieux. Vous verrez, les paysages sont magnifiques. De plus, on y découvre la vie des habitants locaux au fil de la promenade. Ce sont probablement de doux souvenirs qui vous reviendront en mémoire longtemps après votre retour à la maison.

Au centre du Kerala, on retrouve des paysages très différents. On laisse donc les canaux pour des vallées agricoles où les plantations de thé sont reines. Plus à l’est, les forêts denses permettent une faune très variée que les nombreux parcs nationaux essaient de préserver.

Une des nombreuses joies de voyager à travers le monde reste le contact humain avec la population locale. Au Kerala, vous découvrirez un peuple chaleureux et souriant. On y retrouve une douce joie de vivre contagieuse… Prêt à embarquer avec nous lors de notre prochain départ pour Passion Inde du Sud et Sri Lanka ?

10 faits surprenants sur les dragons de Komodo

By | Asie, Blogue | No Comments

Le varan de Komodo est un reptile originaire de l’archipel indonésien. Dernier rescapé de l’aire pré-historique, ce dangereux reptile suscite depuis longtemps la curiosité. Sa morphologie lui a d’ailleurs valu le surnom de Dragon de Komodo (île où il vit). Découvrez 10 faits surprenants à propos cet animal pour le moins étrange.

Le dragon de Komodo est le plus grand lézard au monde: Il peut mesurer jusqu’à 3 mètres de long et peser jusqu’à 165kg! Sa queue, presque aussi longue que son corps, est très puissante et musclée. Aucune proie ne peut résister à ses soixante dents tranchantes, chacune mesurant environ 2,54cm.

La femelle n’a pas besoin de son homologue masculin pour se reproduire: La femme peut en effet pondre des oeufs sans avoir été accouplée par un mâle. Ce mode de reproduction s’appelle parthénogénèse.

Sa peau est une armure presque indestructible: Elle est recouverte d’écailles rugueuses en forme de cônes, rappelant la cotte de mailles des guerriers d’autrefois. Elle est tout à fait efficace contre tout type d’adversaire voulant s’en prendre à lui.

Son venin vient à bout de ses proies: La morsure du varan de Komodo fait baisser la tension artérielle, augmente la perte de sang, provoque une hypothermie rendant ainsi sa victime trop faible pour s’échapper ou même se défendre.

En mode chasse, le dragon est silencieux: Cette caractéristique lui permet de s’approcher de sa proie en catimini, sans être repéré. Malgré son physique imposant, c’est en rampant sans bruit qu’il s’approche de sa victime et au moment opportun, il l’attaque par surprise, ne lui laissant aucune chance de fuir ou même de se défendre.

Il peur repérer une proie à plus de 9km: Tout comme les serpents et la plupart des lézards, son odorat se déploie à travers de sa longue langue. Il peut repérer une proie en décomposition à plus de 9km. On raconte même qu’il s’est déjà retrouvé dans la maison d’une garde forestier, attiré par l’odeur nauséabonde de ses chaussettes sales lui laissant croire qu’il s’agissait d’une proie quelconque…

Le dragon de Komodo est plutôt solitaire: Mis à part la période des amours, le dragon vit généralement loin de ses pairs. Toutefois, il arrive à l’occasion qu’ils se retrouvent à plusieurs autour d’une carcasse.

Les bébés dragons vivent dans les arbres: Puisqu’ils sont très petits à la naissance (environ la taille d’une main humaine), les bébés doivent se tenir loin des prédateurs qui sont parfois ses propres congénères. Ils y restent jusqu’à ce qu’ils soient assez grands et audacieux pour affronter la vie. Ils mettent environ 3 à 5 ans pour devenir adulte.

Ils sont des coureurs rapides: Le dragon de Komodo peut atteindre des pointes pouvant aller jusqu’à 20km/h. Mais leur état de sang-froid les rend peu endurants.

En voie d’extinction: Aujourd’hui, leur population totale est estimée à environ 6000 individus. De par la perte de leur habitat et de la rareté des proies qui sont également chassées par l’humain, le dragon de Komodo est en voie d’extinction. Ils sont maintenant protégés par une loi indonésienne et un parc national, le parc national de Komodo a été fondé pour assurer leur protection.

L’inde du Nord, le pays magique aux mille facettes

By | Asie | No Comments

J’aimerais partager avec vous mon expérience de voyage en tant que Directeur de Circuit, avec un groupe de 25 voyageurs qui étaient prêt à découvrir une nouvelle destination, l’Inde du Nord.

Le but de notre voyage était de découvrir le pays magique aux mille facettes et la chance de peut-être voir le tigre du Bengale durant nos safaris dans la région de Ranthambore. L’Inde nous a offert ses couleurs, ses odeurs, sa chaleur humaine, sa beauté mais aussi son choc culturel. Riche en spiritualité, l’Inde c’est dévoilé dans toute son authenticité en nous laissant des images plein les yeux et plein la tête.

L’Inde du Nord
L’Inde ou les Indes se rapportent soit à la région du sous-continent indien soit au pays actuel de la République d’Inde.

À travers l’histoire, l’Inde a porté différents noms. Aujourd’hui, l’article premier de la Constitution de l’Inde déclare que « L’Inde, c’est-à-dire Bharat, est une union d’États ». Ainsi, « Inde » et « Bharat » sont les deux noms courts officiels du pays. À l’origine, le terme « Inde » est dérivé du nom sanskrit du fleuve Indus Sindhu. Le terme sert aussi à désigner une rivière en général.

L’Inde est le deuxième pays le plus peuplé (1.2 milliard d’habitants) et le septième pays le plus grand du monde (Superficie de 3, 200,000 km carré). Le littoral indien s’étend sur plus de sept mille kilomètres. Le pays a des frontières communes avec le Pakistan à l’ouest, la Chine, le Népal, et le Bhoutan au nord et au nord-est, le Bangladesh et la Birmanie à l’est. Sur l’océan Indien, l’Inde est à proximité des Maldives au sud-ouest, du Sri Lanka et de l’Indonésie au sud-est. L’Inde revendique également une frontière avec l’Afghanistan au nord-ouest. L’espérance de vie en Inde est de 67 ans pour les hommes et de 70 ans pour les femmes. L’Inde est une ancienne colonie britannique, elle a obtenue son indépendance en 1947. Lors de cette période de transition, toutes les terres ont été divisées entre tous les habitants, La partie nord où on y retrouve le Cachemire est doté d’une température idéale et les anglais l’ont développés avec de beaux grands parcs et de grande espaces de verdure, ce qui en fait un endroit de rêve, un petit paradis qui est très convoité par les pays voisins tel que le Pakistan, la Chine. C’est une grande source de conflits. La religion la plus pratiquée en Inde est l’hindouisme (79,8 %) d’après le recensement de 2011. Viennent ensuite l’islam (14,2 %), le christianisme (2,3 %), le sikhisme (1,7 %), le bouddhisme (0,7 %), le jaïnisme (0,4 %), le judaïsme et le zoroastrisme 0,009 % (parsis). Parmi ces religions, l’hindouisme, le jaïnisme le bouddhisme, le sikhisme sont nés en
Inde.

Informations sur l’économie de l’Inde; le soir de notre arrivé en Inde, le Président a annoncé le retrait des billets de 500 et 1000 roupies, cette action a plongée le pays dans une crise économique. Deux des raisons du gouvernement de retirer ces billets du marché, c’est le travail au noir et la corruption. Le taux de chômage en Inde se situe à 10%, si une personne est en sans travail, l’état lui garantit 100 jours de travail par année. Il y a beaucoup de travailleurs saisonniers en Inde. La croissance économique est de 7% par année mais elle a déjà été à 13% avant la crise.

Les revenus de l’état proviennent du;

1- marbre, charbon, fer, or, pétrole, argent et diamants

2- Impôts, taxes (problèmes travail au noir)

Le salaire moyen par mois dans ce pays est d’environ US$600 à US$800. L’Inde est le plus grand pays producteur de lait au monde et en mars 2017, ce pays deviendra le plus grand producteur mondial de coton en surpassant la Chine.

L’industrie automobile est aussi un grand secteur d’activité en Inde;

– en 2010, on comptait 130 voitures par 1000 habitants
– en 2015, on comptait 230 voitures par 1000 habitants

Le coût d’une petite auto de base est de CA$8,000 et pour une moto de base CA$2,000. Le coût d’un litre d’essence est CA$1.20 a 1.40. Les taux hypothécaire varient 10 à 13% par année. Il existe aussi un système de caste en Inde qui a été institué 1000 ans avant JC. Il y a 4 castes; 1- Prêtres et religieux (ses) 2- Guerriers, Soldats, les Rois etc. 3- Commerçants 4- Les Intouchables, éboueurs, ceux qui travaillent le cuir. De plus, Il y aurait aussi 1200 sous-castes. On naît et on meurt dans la même caste, les mariages sont aussi entre les personnes de la même caste. Lors de son indépendance en 1947, ce fut en théorie la fin du système de castes, mais pas en pratique, car c’est dans les mœurs et coutumes des indiens…

Jacques Daoust
Directeur de circuit

La Thaïlande, le pays aux mille sourires

By | Asie | No Comments

Bonjour à tous les voyageurs!

Une opportunité de travail c’est présenté à moi et c’est avec un grand plaisir que j’ai accepté un poste de Directeur de Circuits chez l’agence de voyage Passion Monde.

Aujourd’hui, j’aimerais donc partager avec vous ma première expérience de voyage en tant que Directeur de Circuits. Destination, la Thaïlande

 

La Thaïlande
Le but de notre voyage était de découvrir le pays aux mille sourires et ce peuple si accueillant. La Thaïlande est un pays d’Asie du sud est dont le territoire couvre 514 000 km2. Avant 1939, il s’appelait le Royaume de Siam. Il est bordé à l’ouest et au nord-ouest par la Birmanie, au sud par la Malaisie, à l’est par le Cambodge et au nord-est par le Laos. Sa population est de 66 millions de personnes dont 75 % sont d’ethnie thaïe, 14 % sont des Chinois, et 3 % sont malais et le reste étant composé de groupes minoritaires. Si la langue officielle parlée par au moins 85 % de la population est le thaï, les linguistes dénombrent plus de 60 langues en Thaïlande.

Finalement, la religion principale est le bouddhisme, pratiquée par environ 95 % des Thaïlandais. Les principales ressources sont le riz, le textile, les pierres précieuses et le tourisme.

Bangkok
La ville de Bangkok est la Capitale de la Thaïlande mais aussi une province, plus de 13 millions de personnes vivent dans cette mégapole. Notre première visite fut La Maison Thompson, Jim Thompson est un américain du Delware qui avait une grande passion pour la soie thaie tissé à la main. La demeure renferme des articles d’artisanat thaïlandais traditionnel, ainsi qu’une belle collection de sculptures bouddhiques et de tissus anciens. Notre deuxième journée a débuté avec une expérience tout a fait unique à Bangkok, une balade en tuk-tuk dans les rues bondées de cette grande ville pour nous amener au Temple Wat Pho ou nous avons eu droit à notre premier massage thaï traditionnel, quel expérience. Nous avons par la suite eu la chance de de faire un tour de ville en bateau à longue queue dans les canaux qui entourent la ville. Durant cette journée, nous avons aussi visités différents Temples bouddhiste : Temple Royal, Temple du Bouddha d’Émeraude et le Temple Wat Arum. Notre troisième journée a commencé par la visite du Temple du Bouddha d’or, le Bouddha d’or est une statue en or (5 tonnes), la plus importante au monde, puis la visite du Temple de Marbre (Wat Benchama Bophit), ce wat a été construit en 1899 et le bâtiment principal est construit sur un plan cruciforme et utilise un marbre blanc de Carrare. Une autre activité à ne pas manquer à Bangkok est la visite du Marché sur rail de même que le Marché flottant de Damneon Saduak à Amphawa…

Jacques Daoust
Directeur de circuit

Qu’est-ce qu’un caravansérail?

By | Asie, Blogue | No Comments

Lors de leur voyage en Iran, les voyageurs de Passion Monde découvrent les particularités de ce pays du Moyen-Orient. L’Iran faisait parti de la route de la soie qui fût empruntée durant des siècles par les commerçants. Les convoies de caravanes devaient emprunter des routes parfois difficiles à travers les hautes montagnes et les déserts. La route de la soie était utilisé par les commerçants, mais également par les pèlerins, les soldats et des espions.

Source: Central & South Asia Business

 

Les premiers caravansérails sont apparus il y a environ 2 500 ans dans l’ancienne Perse. Il s’agit d’un bâtiment construit pour développer le commerce et servant d’auberge à la fois. Le bâtiment est d’ordre général carré de 2 étages avec une cour et un bassin au centre. En Iran, les caravansérails fût construits sur des sites stratégiques tout le long des routes commerçantes et à tous les 30 km à 50 km.

Source: planète découverte

 

De l’extérieur, un caravansérail peut ressembler à un bâtiment abandonné, mais son intérieur est bien emménagé avec une atmosphère fascinante. À l’époque, l’entrée était payante de même qu’une pièce de 8 pieds carrés pour ceux désirant marchander sur place. Le gardien des lieux pouvait légalement percevoir des taxes sur les ventes et superviser les opérations. Évidemment il avait tendance à surtaxer et abuser des marchands. Le gardien se devait de protéger les marchands et leur biens durant leur séjour.

Source: friendlyiran

 

Aujourd’hui les caravansérails servent principalement au tourisme. Les participants du circuit Passion Iran ont l’opportunité de visiter le caravansérail Zeinodin de la région de Yazd. Celui-ci est l’un des 2 seuls caravansérails construits avec des tours rondes. Il a pu résister aux intempéries grâce à une bonne conception et construction initiales.

Source: jontycrane

2 endroits à découvrir au Japon

By | Asie, Blogue | No Comments

Lors de notre circuit Passion Japon, les visiteurs vivent différentes expériences d’immersions japonaises. Voici 2 endroits fascinants où nous arrêtons.

1)La région de Shirakawa-go est inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Cette région regroupe 3 villages historiques japonnais dont les maisons aux toits en forme de triangle représentent l’attraction principale de cette zone accessible uniquement en autobus ou en voiture.

Source: outoftownblog

Cette région est nichée au coeur des Alpes japonaises. Montagnes, rizières et forêts à perte de vue est les paysages qui entourent ces villages puisque les montagnes occupent près de 96% du territoire. Ce qui laisse que 4% de territoire pour la culture des terres.

Source: veltra

Les habitations typiques de style architectural Gassho-zukuri sont faites avec des toits de chaume très inclinés qui sont capable de supporter les fortes précipitations de neiges. Des familles entières vivaient sous le même toit. Un foyer central était installé au rez-de-chaussée pour bien réchauffer la maison sur tous les paliers et minimiser les risques d’incendies. La paille utilisée pour couvrir le toit doit être changée environ tous les 20 ans. Lorsque la rénovation d’un toit d’une maison doit être faite, il n’est pas rare que tout le village participe.

Source: Aurélie Roperch

Le dernier étage des maisons servait pour l’élevage de vers à soie qui fût une source de revenu principale au moins jusqu’au XIXe siècle. Aujourd’hui, les villages sont encore habités, mais la région vit essentiellement du tourisme. Environ 1.5 millions de touristes s’y rendent chaque année.

Source: shirakawa village official website

 

2) Sans aucun doute le site le plus sacré du Japon est Koyasan qui se décrit difficilement, mais se vit! Cité religieuse longtemps refermée sur elle-même, c’est en l’an 816 que le moine nommé Kukai (plus connu sous le nom de Kobo-Daishi) a fondé le bouddhisme Shingon et le complexe des monastères de Koyasan. Situés dans le quasi-parc national luxuriant de Koya-Ryujin, plus d’une centaine de temples sont encore actifs et reste un lieu de pèlerinage bouddhiste reconnu. Des voyageurs viennent de partout dans le monde pour y vivre une retraite religieuse et spirituelle. Dû à son cachet unique, Koyasan a accueilli au fil des ans des empereurs, des seigneurs féodaux, des aristocrates, des politiciens, mais aussi des disciples et des citoyens.

Source: Iris Van Den Broek

Il est également possible de séjourner dans l’un des monastères ou même de simplement y passer la journée pour profiter des installations. L’ambiance authentique des lieux avec les prières aux aurores et la nourriture végétarienne rend l’expérience hors du commun.

Source: tripout

Le temple Kongobu-ji est le lieu originel de l’école ésotérique du bouddhisme shingon fondé par Kukai. Il fait partie des sites sacrés et chemin des pèlerins. La route accidentée en pierres et bordée de cèdres âgés de plusieurs centaines d’années mène au cimetière où Kukai est enterré. Plus de 200 000 tombes sont installées sous les arbres, dont certaines contiennent les restes de personnes historiquement célèbres.

Source: TheBohoGuide

Ces arbres qui nous font rêver!

By | Afrique, Amérique, Asie, Europe, Océanie | No Comments

Nous sommes tellement habitué de voir des arbres dans notre décor quotidien que parfois on oubli combien la nature est belle et parfois même majestueuse. C’est bien quand on se retrouve à des milliers de kilomètres de chez soi qu’on remarque la beauté d’une chose aussi anodine qu’un arbre!

Voici quelques merveilles de la nature que vous pourrez admirer dans différents pays.

«The Dark Hedges» en Irlande du nord

 

 Le Jacaranda de Pretoria en Afrique du Sud

 

Le Baobab aux Chutes Victoria du Zimbabwe

Les cerisiers en fleurs au Japon

Le site d’Ankor Wat au Cambodge

Le Figuier du Costa Rica

Un pistachier en Iran

 

L’érable du Japon

Bouddha debout, assis ou couché?

By | Asie | No Comments

À l’origine, l’enseignement bouddhiste interdisait l’idolâtrie d’images représentant Bouddha. Mais cette interdiction fût tranquillement contournée par la proposition aux fidèles d’images impersonnelles qui inciterait à la méditation. Comme aucun portrait de Bouddha n’existait avant ce jour, les artistes ont été obligé d’imaginer des postures en se basant sur les textes anciens. Des caractéristiques ont été fixées et imposées par la suite. Trois postures principales sont maintenant utilisées surtout pour les statues.

                                                                                                          Source: ARZTSAMUI
  • La position assise, genoux repliés et croisés dite «position du lotus». Certaines variantes existent dans la position européenne ou en «demi-lotus». La position des mains est variable selon le texte choisi par l’artiste. La plus répandue est la main gauche déposé devant lui, la paume vers le ciel. La main droit étendue devant pour toucher le sol. La position assise représente Bouddha résistant aux attaques de Marâ, la personnification du mal. Marâ ne parviendra pas à interrompre la méditation de Bouddha, mais il le niera. C’est par la suite que Bouddha atteindra l’illumination, ce qui explique son sourire. En touchant le sol avec ses doigts, il prend la terre pour témoin de ce moment.

  • La position debout avec les pieds joints ou en marchant. L’explication est qu’après avoir été faire ses dévotions il est retourné à l’endroit où il avait atteint l’illumination, sous le grand arbre Bodhi. Durant 7 jours et nuits, il pratiqua la méditation en marchant.

  • La position couchée sur le côté droit, une main sous la tête. Cette position représente le dernier enseignement que le Bouddha a donné aux moines avant de passer dans le parinirvana.
                                                                                                        Source: hdwallpaper

Qu’est-ce que le Miyako Odori?

By | Asie | No Comments

À chaque printemps depuis 1868, le Miyako Odori est l’un des festivals les plus populaires de Kyoto. Les jeunes maikos font leur apprentissage en tant que futures geishas. Le festival, également appelé «La danse des cerisiers» célèbre la renaissance et la beauté.

                                                                                                                                           Source: Stéphane Barbery

À chaque année, il y a un thème différent que les maikos s’inspireront pour leur spectacle où elles chantent, dansent et jouent du shamisen, cet instrument de musique à 3 cordes.

                                                                                                                                           Source: Odysseus

Le spectacle se déroule en plusieurs tableaux traitant des légendes japonaises.

                                                                                                                                           Source: Melissa Rose Chasse

Pour devenir geisha, une maiko doit maîtriser la musique, le chant, la danse, le service du thé, la composition florale, la poésie et appris le kyô-kotoba qui est le dialecte de Kyoto. Les maikos sont âgés entre 15 et 20 ans et peuvent être de toute origine. Elles se produisent à Kyoto principalement lors de repas d’affaires pour divertir une clientèle aisée.

                                                                                                                                           Source: Open Source Studio

Quelques conseils à lire avant de voyager en Inde

By | Asie, Blogue | No Comments

L’Inde est une destination qui fait rêver plusieurs Occidentaux. Nous avons un désir de dépaysement total et dans nos esprits l’Inde est la clé pour y arriver.

Ceci étant dit, nous souhaitons tout de même partir prêts.

Voici une petite liste de ce que vous devez savoir avant de partir. Je ne prétends pas que ma liste est complète, mais elle est basée sur mes expériences personnelles.

1- Le visa pour les Canadiens est valide pour une durée de 60 jours (standard pour touristes). Donc il ne faut pas le faire trop en avance.

2- Il faut faire la procédure de visa en ligne 

3- Ça prend environ 48h à 72h pour recevoir le visa

4- Coté vaccins, il n’y a rien de prescrit, mais c’est toujours bien d’aller voir la clinique santé voyage de votre quartier afin d’avoir un avis de professionnel de la santé (surtout si vous allez dans des régions touchées par la malaria).

5- La devise est le Roupie environ, 1 $ CAD = 50 roupies 

6- Pour la nourriture, souvent dans les hôtels c’est vraiment adapté aux touristes, il faut quand même apprécier le curry (on ne va pas se mentir)

7- Si je peux vous conseiller d’apporter 1 chose importante, ça serait d’amener des Gastrolytes. C’est un mix d’électrolyte qui m’a sauvé la vie plusieurs fois en voyages. En fait, c’est très bien pour éviter la déshydratation, donc si vous  n’avez pas l’habitude de boire beaucoup et voyagez dans un pays chaud, je conseille d’en apporter.

8- Être un touriste c’est aussi respecter la destination, je crois que les femmes touristes qui voyagent en Inde devraient éviter de porter des vêtements osés. Entre nous, vous allez préférer porter des vêtements amples et long (longue manche, long pantalon) vous allez moins vous faire dévisager.

9- Ne restez pas surpris si vous vous faites prendre en photo, surtout si vous êtes blanc aux cheveux blonds.

 

BON VOYAGE

 

La Grande barrière de corail sous la pluie

By | Asie, Blogue | No Comments

Il pleuvait le jour où j’ai fait de la plongée dans la Grande barrière de corail à Cairns, en Australie. En rien la météo n’a gâché cette magnifique journée. L’immensité de l’océan et les couleurs vives des coraux étaient à couper le souffle. Je n’ose pas imaginer les couleurs lorsqu’il fait soleil! Silencieusement, en pataugeant, j’ai croisé des milliers de poissons multicolores et des mollusques de toutes formes. J’étais spectatrice d’une faune et d’une flore infiniment belle. Quelle liberté!

Ce magnifique récif est la plus grande structure vivante. Elle longe presque toute la côte de l’État de Queensland. La Grande Barrière, inscrite sur la liste du patrimoine de l’UNESCO depuis 1981, forme une succession de 2 600 récifs sur 2000 km de long où s’abritent quelque 400 variétés de coraux, 4000 espaces de mollusques, 1500 espèces de poissons et bien plus.

Malheureusement, la Grande barrière de corail est menacée par le réchauffement climatique, le passage de cyclones, les étoiles de mer venimeuses qui se nourrissent de corail, le tourisme, l’agriculture, l’urbanisme et le trafic intensif des ports. Des scientifiques et militants pour l’environnement font des pieds et des mains pour protéger la plus grande barrière de corail au monde. Comme touriste responsable, on doit également faire notre part en prenant soin de ne pas toucher ni accrocher les coraux avec nos palmes lors de notre plongées. Il faut suivre rigoureusement les recommandations de votre instructeur.

Bonne visite!

Moins piquant svp!

By | Asie, Blogue | No Comments

J’adore manger piquant. Mais en Thaïlande, il y a piquant et…. piquant!!! J’ai vite appris comment dire Mai pet (pas piquant!)… mais les cuisiniers ne peuvent s’empêcher de vous mettre quelques piments malgré tout. Ça fait parti de leur ADN. Même les enfants mangent piquant, ils ont appris tôt. Une chance qu’il y a le riz ou les nouilles pour éteindre les incendies!
 
Vous aimez faire la cuisine? Moi j’adore!
 
Lors de mon dernier voyage en Thaïlande, j’ai suivi un cours de cuisine Thaï à Chiang Mai. Ce fût une super belle expérience! Nous avons fait la visite des marchés. Nous avons senti les odeurs, admiré les couleurs. Tout était si frais!
 

 
En cuisine (une cuisine extérieure, encore plus agréable…), on pouvait choisir chacun 5 plats à concocter… et à manger bien sûr. J’ai choisi une soupe au coconut & poulet, des rouleaux impériaux, de la pâte de curry rouge avec laquelle j’ai fait une autre soupe et du riz collant à la mangue. La prof de cuisine n’a pas chômé avec nous tous, elle était vraiment habile! Et miam que c’était délicieux!!! Nous sommes mêmes repartis avec un petit livre de recettes pour reproduire le tout à la maison.
 

 
Chiang mai est vraiment une ville intéressante pour la cuisine. IL y a une très grande diversité.
 
Bon appétit!

Nourriture populaire au Japon

By | Asie, Blogue | No Comments

Le Japon a une tradition culinaire très riche, variée et très différente de la nôtre. En fait, à part les sushis et peut-être la tempura (aliments frits dans une panure légère), la nourriture japonaise reste un mystère pour la plupart d’entre nous.

Les Japonais mangent très souvent au restaurant et cela se ressent dans le nombre de restaurants. À titre indicatif, Tokyo compte plus de 160 000 restaurants, contre environ 24 000 dans la ville de New York. C’est énorme. On pourrait croire que les sushis sont les plus populaires, mais ce n’est pas le cas. Les Japonais cherchent souvent de la nourriture moins chère et rapide à manger, les hommes d’affaires étant probablement la plus grande clientèle de ces établissements.

Voici donc quelques mets très populaires au Japon.

Le Shabu-Shabu :

 Le Shabu-Shabu est en fait une fondue japonaise. On utilise un bouillon ou de l’eau bouillante pour faire cuire la viande de bœuf, les champignons, le tofu et les légumes que l’on désire manger. Son nom est en fait une onomatopée du son que la viande fait en touchant l’eau bouillante. Ce mets est très populaire, car le prix est très raisonnable et la viande est souvent à volonté.

 

 

Les nouilles soba,

 La nouille soba est faite à partir de farine de sarrasin. Ces nouilles se servent généralement froides l’été, mais chaudes l’hiver dans un bouillon. Il y a plusieurs recettes à base de nouille soba, mais généralement, on les mange tels quels, en les trempant dans une sauce à base de soja.

 

 

 

Okonomiyaki,

 L’okomomiyaki est principalement servi à Hiroshima et Osaka. Sa traduction française serait «ce que vous aimez grillé» ou «tousqui» grillé. C’est une pâte, souvent à base d’œuf, cuite sur une plaque avec plusieurs autres ingrédients comme des légumes, viandes ou fruits de mer. On les retrouve surtout dans des restaurants spécialisés ou le chef les cuit en face de nous.

 

 

Évidemment, il y a plusieurs autres mets vraiment intéressants au Japon. Vous pourrez découvrir ces trois plats et bien d’autres avec nous sur notre circuit Passion Japon.

Les plus beaux arcs-en-ciel dans le Monde…

By | Afrique, Asie, Europe | No Comments

Peut importe où l’on est dans le Monde, il suffit d’un beau soleil qui brille pendant la pluie, pour apercevoir un bel arc-en-ciel. Le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu, l’indigo et le violet restent les même couleur de l’arc-en-ciel, mais c’est le paysage autour, qui change tout!

Voici quelques beaux arcsenciel dans le Monde…

Quelque part dans la nature, au Kenya

Source: World all Details

 

Double arc-en-ciel, Sydney en Australie

Source: Wirk

 

Arc-en-ciel islandais, Hjaltastaðahvammur

Source: De Faune en Flore

 

La vue d’une villa, à Osa au Costa Rica

Source: Las Villas de las buenas

 

Jodhpur, en Inde

Source: Inde.com

 

Dans la campagne italienne

Cape of Good Hope, en Afrique du Sud

Source: Landlopers

Un arc-en-ciel, c’est tellement beau pour les yeux. Encore plus quand on est en voyage…!

Les whisky japonais…kampai!

By | Asie, Blogue | No Comments

Peu de gens ici le savent, mais le Japon est un pays qui se démarque quand on parle de whisky de qualité. Depuis le début des années 2000, plusieurs whiskys japonais («single malt» ou «blended») ont remporté le prix du meilleur whisky selon les World Whiskies Awards.

C’est environ en 1870 que la fabrication artisanale de whisky commence au Japon, mais c’est en 1923 que la première distillerie fait son apparition. Son nom : Yamazaki.

Au départ et pendant longtemps, les Japonais voulaient copier les Écossais (scotch whisky) dans leurs méthodes, mais aussi dans leur choix de terrain. Par contre, de plus en plus, ils se distinguent et même surpassent leur maître…

Aujourd’hui, il y a deux grands groupes qui produisent du whisky, soit Suntory et Nikka. Ils produisent des produits «single malt» de très bonne qualité, mais aussi des «blended whiskys» exceptionnels.

En voici deux vraiment intéressants :

Hibiki (par Suntori) : La marque Hibiki est l’une des plus populaires au Japon. Elle a gagné plusieurs concours internationaux. C’est le «blended» whisky que Bill Murray boit dans le film «Lost in translation». La crème de la crème de cette marque est le Hibiki 30 ans, mais si vous n’avez pas ce type de bourse, le 12 ans est vraiment très bon. On l’aime aussi pour la bouteille.

HIBIKI 12YEARS OLDSource: Suntory

Yamakazi (par Suntori) : Est aussi l’un des plus populaires au Japon. Tous les whiskys de cette marque sont excellents, mais le 18 ans se démarque par son caractère, son goût riche en noix et son arôme floral. Ce produit «Single malt» gagne année après année plusieurs concours internationaux.

YAMAZAKI 18YEARS OLDSource: Suntory

Le problème avec les whiskys japonais, c’est qu’ils ne sont que très peu disponibles au Canada et la SAQ n’en tient que trois sortes. Le meilleur moyen de s’en procurer reste donc de venir avec nous au Japon grâce à notre circuit Passion Japon! À Bientôt!

Le Kerala, une perle en Inde du Sud

By | Asie, Blogue | No Comments

Le Kerala est l’état phare du Sud de l’Inde. Il doit sa physionomie à ses paysages fantastiques et ses backwaters, vaste réseau de rivières, lagunes et de canaux qui sillonnent la région.

Le Kerala est parcouru par un réseau de ruisseaux de plus de 1900 kms de long. Naviguer sur ces rivières fait partie des expériences à tenter dans la région, d’autant que les Kettwalloms (navires traditionnels de 60 pieds de longueur) ont été convertis en bateaux de luxe pour mieux vous faire profiter de la croisière.

Tout autour des voies d’eau se trouvent des plantations de thé, de café et d’épices rendant les paysages encore plus remarquables.

 

Au « pays des cocotiers » (c’est le sens du mot kerala en malayalam, la langue locale), la nature est généreuse et variée. Le Kerala a acquis une solide réputation de paradis naturel grâce à son environnement sauvage où se côtoient entre autres oiseaux exotiques, éléphants et tigres.

Côté culture, l’état porte haut des traditions bien vivantes, avec les représentations de kathakali, une forme de théâtre dansé.

Cette terre luxuriante forme un havre de paix à travers la frénésie générale de l’Inde.

5 visites uniques en Thaïlande

By | Asie, Blogue | No Comments

1- En entrant dans la ville de Lopburi, vous voyez une pancarte indiquant « Monkey Zone». En effet, il y a environ 5 000 singes de l’espèce des macaques crabiers qui déambulent en toute liberté dans les rues. Ils proviennent du temple Phra Prang Sam Yod, mais personne ne sait pourquoi ils ont dépassé les limites de leur territoire initial. C’est un mystère! Les singes de Lopburi ne sont pas agressifs et être en leur contact n’est pas à craindre. Reste à faire attention à vos biens personnels qui brillent!

 

2- Le Thai-Burma Railway ou communément appelé le «train de la mort» tient son surnom de l’époque de sa construction. Des prisonniers de guerre alliés et des autochtones ont été forcés de travailler à la construction du chemin de fer long de 415 km entre Bangkok et Rangoun. Environ 90 000 civils et 16 000 prisonniers de guerres sont morts lors des travaux. Les prisonniers morts inclus de nombreux Britanniques, des Australiens, des Néerlandais, des Américains et quelques Canadiens. Le passage de la voie ferrée accrocher à la parois de la montagne et au-dessus de la rivière Kwai rend la balade spectaculaire.

Source: discover-thailand.ru

3- Le Parc National d’Erawan est absolument magnifique! Le parc porte le nom de sa célèbre chute à la configuration unique. Elle est divisée sur sept niveaux et est située dans les profondeurs d’un complexe de grottes à flanc de colline dans le parc forestier près de Kanchanaburi. Faire l’ascension de la chute au travers de sentiers prend environ 3h. Il est possible de faire une baignade en route dans l’un des bassins naturels peu profond afin de se rafraîchir un peu.

                                                                                                                 Source: Indiana2

4- Le Festival Loy Kratong est une fête des lumières et des lanternes célébrée chaque année partout en Thaïlande généralement en novembre. Le mot  «Loy» ou «Loi» signifie «flotter» et un «Krathong» est un petit radeau d’une vingtaine de centimètre de diamètre, taillé dans une section de tronc de bananier ensuite joliment décoré. Ce festival prend son origine d’une tradition hindouiste qui fût emmener en Thaïlande par l’Empire Khmer. Ils honorent la déesse hindoue des eaux, Mae Kongkha et les esprits des eaux. Ils implorent le pardon pour la pollution des rivières et demandent la clémence pour de belles récoltes. Ce festival est devenu l’un des plus beaux et populaires de la Thaïlande.

                                                                                                                     Source: picfan.net/

 

5- Le Marché Maeklong est unique en son genre puisqu’il est situé sur des rails de chemin de fer. À chaque passage d’un train, les marchands locaux replient sur le côté leur étals avec habileté et vitesse. Il ne prend pas plus de temps pour repositionner leur stands après le passage du train et la vie reprend son cours comme s’il ne s’était passé.

                                                                                                                  Source: Jérémy Garandeau

 

Toutes ces visites extraordinaires sont au programme de notre circuit Passion Thaïlande et beaucoup plus encore! Vous partez à la découverte de ce beau pays avec nous?

10 trucs à savoir avant d’aller en Thaïlande

By | Asie, Blogue, Conseils voyages | No Comments

1- La Thaïlande est le 20ème pays le plus peuplé du monde, avec près de 67 millions d’habitants.

2- Le bouddhisme est la religion principale du pays – elle est pratiquée par 95 % de la population.

3- En Thaïlande, il est strictement interdit de critiquer la monarchie.

4- La ville de Kanchanaburi abrite le célèbre « Pont de la rivière Kwaï». On estime que 80.000 à 100.000 personnes sont mortes pendant sa construction au cours de la seconde guerre mondiale.

5- Le Muay Thai boxe est le sport national. Il est connu comme «l’art de huit membres » car il utilise les poings, coups de pieds, les coudes et les genoux.

6- Les Thaïs considèrent la tête comme la partie la plus noble du corps. Il n’est pas respectueux de toucher la tête d’une autre personne.

7- On ne rentre pas dans les temples les jambes et les épaules dénudées.

8- Les pieds sont considérées comme les parties les plus sales c’est pourquoi on ne doit pas mettre ses pieds pointant les statues de Bouddha.

9- Il y a plus de 9000 tuk tuk sur les routes de Bangkok.

10- Souriez, vous êtes au Pays du sourire!

5 restaurants à Hoi An

By | Asie, Blogue | No Comments

Le Vietnam est un pays magnifique, que l’on soit au sud, au centre ou au nord. L’une de mes petites villes “coup de cœur” de ce pays s’appelle Hoi An et est situé dans le centre du Vietnam. Son vieux quartier est classé patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999  car il représente un exemple de port d’Extrême-Orient vraiment très bien préservé. Il est toujours agréable de se perdre dans ces petites rues et ruelles pour y découvrir de petits trésors cachés dans les coins de cette ville charmante, s’arrêter dans un café ou faire du “shopping” dans ses boutiques de vêtement fait sur mesure.

C’est pour cette raison que dans nos circuits Passion Vietnam et Passion Vietnam et Cambodge, vous aurez une journée complète de libre  dans cet endroit pittoresque. Vous aurez ainsi l’occasion de découvrir sa gastronomie selon vos envie et c’est pourquoi je vous suggère 5 restaurants vraiment intéressants de Hoi An .

1. Augergine 31.

Source: www.hoian-aubergine49.com

Ce restaurant offre une cuisine européenne avec une belle touche asiatique.

 

 

 

 

2. Ms Ly Café

Source: www.vietnam-guide.com

Ce restaurant typique vietnamien offre ses délicieuses recettes depuis plus de 20 ans

 

 

 

 

 

3. Ancient Faifo

Source: inhoian.com/ancient-faifo/

Cet établissement offre des plats vietnamiens traditionnels mais aussi modernes.

 

 

 

 

4. Morning Glory

Source: msvy-tastevietnam.com/morning-glory/

Ce restaurant offre les spécialités du centre du Vietnam. En plus la terrasse au 2e étage est un “must”!

 

 

 

 

 

 

 

 

5. Mango Mango

Source: www.rustycompass.com

Endroit très coloré et sympathique. Son canard en fait sa renommé.

5 fois où j’ai été surprise à Phnom Penh!

By | Asie | No Comments

J’ai tout simplement a-do-ré mon voyage au Cambodge. On m’avait dit plusieurs fois que j’aurais un très grand choc culturel en arrivant au pays. Bien que j’ai été surprise au moins 5 fois, j’ai plutôt ressenti un bien-être pur et simple!

1 – En arrivant à Phnom Penh, tout est écrit en français à l’aéroport. Bien que je savais que le Cambodge a été autrefois colonisé par la France, je ne m’attendais pas à lire mes indications en français. C’était facile de m’y retrouver!

Source: Asia Travel News

2 – J’ai croisé un éléphant dans la rue. J’ai traversé une rue et j’ai croisé un énorme éléphant qui marchait en transportant des sacs de riz. Un paysage familier au Cambodge.

Source: www.svietnamtravel.com

3- J’ai mangé dans un restaurant sur pilotis, accompagné de singes. Pourquoi ne pas prendre un bon repas, en bonne compagnie! Les singes étaient très Zen….

Source: Marie-Lise Baril

4- Les cambodgiennes se promènent en pyjamas dans les rues, à toute heure du jour. J’ai lu que le pyjama a été importé au Cambodge lors de la colonisation française et qu’il n’y avait que les riches qui pouvaient se permettre de porter ce vêtement ce nuit pour dormir. On dit aussi que les asiatiques portent ce vêtement pour se protéger du soleil, pour ne pas avoir la peau. Aujourd’hui, on peut acheter ce pyjama pour 4$. Pas cher pour être confortable 24h par jour!

Source: objectif terre

5- J’ai vu un camion qui était plus petit que sa cargaison. D’ailleurs, sur les routes, c’est le chaos. Je n’avais jamais vu plus de motos que de voitures sur une même route. Il n’y a pas de règlements, tout le monde s’entrecoupe incluant les vaches qui décident de traverser sans trop se presser. Par contre, tout le monde roule lentement.

Source: Marie-Lise Baril

Je retournerais au Cambodge, encore et encore,  par amour du pays et très grande joie!

Entre modernité et tradition

By | Asie, Blogue | No Comments

LE JAPON

Si vous ne pouvez pas voir ce message correctement,
ouvrez-le dans un navigateur web?
Passion japon
Les cerisiers enfleurs!

Aux yeux de tous, la floraison des sakuras (cerisiers en fleurs) constitue la meilleure saison pour planifier un voyage au Pays du soleil levant.

Les origines de la fête

Cet événement rythme la vie des habitants. On appelle cette fête le hanami.

Aux premiers signes du printemps, les japonais se réunissent en famille ou entre amis sous les arbres en fleurs pour y pique-niquer. Cette coutume a été instaurée au 8è siècle alors que le hanani correspondait à la période de la plantation du riz. Les paysans allaient déposer des offrandes au pied des cerisiers en priant pour que les récoltes soient abondantes.

À partir du 17è siècle, cette fête est devenue une tradition nationale. Encore aujourd’hui, la période des cerisiers en fleurs représente le renouveau.

Il existe plus de 600 variétés de sakura. Il est possible de les différencier par leur nombre de pétale et leur couleur qui varie du blanc au rouge foncé en passant par toutes les nuances du rose pâle.

Une des belles représentations de ce phénomène est sans contredit le Miyako Odoro, communément appelé la Danse des cerisiers. Il s’agit d’un superbe spectacle au cours duquel des geishas dansent afin de commémorer l’arrivée du printemps.

Rizière vietnam

10 raisons de voyager au Vietnam

By | Asie | No Comments

10 raisons de voyager au Vietnam avec Passion Monde

1 – C’est sécuritaire !
– Le climat
3 – Le peuple vietnamien est amical, ouvert et très souriant
– La Baie d’Halong, l’une des merveilles du monde
5 – La région de Sapa et  ses cultures en terrasse
6 – La cuisine vietnamienne, miammm 🙂
7 – La diversité des paysages
8 – Pays “3 en 1”  avec ses 3000 km de côte
9 – Un pays avec un passé historique
10 – Le voyage d’une vie!

À savoir pour voyager en Thailande

By | Asie, Blogue | No Comments

La Thaïlande représente pour beaucoup de voyageurs la porte d’entrée de l’Asie du Sud-Est. Plusieurs raisons font de ce petit pays la destination idéale pour qui désire visiter cette région du monde. La Thaïlande représente le tiers de la superficie du Québec mais 3 fois sa population. En effet, on compte 66.79 millions d’habitants. La population thaïlandaise est accueillante, les hôtels sont confortables et de qualité, la nourriture bonne et variée, les transports faciles.

La langue officielle de ce pays est le Thaï. Toutefois, un touriste pourra se faire comprendre en anglais dans tous les centres touristiques du pays puisque c’est une destination touristique qui, au cours de la dernière décennie, s’est énormément développée.

L’unité monétaire est le baht et un voyageur canadien obtiendra une trentaine de baht pour 1 dollar canadien. Cependant, il est inutile d’apporter beaucoup d’argent de poche, car il est possible de se procurer des devises locales à partir des guichets automatiques dans tous les coins du pays. Fait à savoir, il est intéressant pour le voyageur de se procurer une petite calculatrice qui sera nécessaire à la conversion des prix de leurs souvenirs. Aussi, lors des différents achats, la négociation est de rigueur.

Au niveau de la religion, les Thaïs sont bouddhistes et il faut savoir que l’image de Bouddha est respectée partout à travers le pays. Cette ferveur se constate dans les innombrables temples.
Les voyageurs sont toujours amusés et impressionnés de voir défiler les moines bouddhistes qui, tôt le matin, passent de maisons en maisons afin de recueillir les offrandes (riz, baht, etc.) Ces offrandes leurs permettront de se nourrir durant la journée. Si l’image de Bouddha est respectée dans tous le pays, il en va de même avec l’image du roi Rama IX, de son vrai nom, Bhumibol Adulyadej. Vieillissant, ce personnage d’un autre temps a toujours été considéré comme étant un arbitre, surtout au cours des manifestations impliquant les différentes factions politiques de cette monarchie constitutionnelle.

La capitale de la Thaïlande est Bangkok. Cependant, il faut que le touriste s’éloigne de cette grande ville très moderne car avec ses embouteillages, ses autoroutes et ses buildings en hauteur, il lui sera difficile de réaliser la richesse du pays.

Enfin, la meilleure période de l’année pour visiter ce pays est assurément de novembre à février. Avant et après ces périodes, la température y sera très chaude, très humide, et les pluies, parfois fortes plus fréquentes.

Le Vietnam en quelques mots

By | Asie, Blogue | No Comments

Le Vietnam, aussi appelé République socialiste du Viêt Nam, est un pays de l’Asie du sud-est. Sa capitale, Hanoi, se trouve dans le nord du pays. Sa superficie est de 331 212 km2 et sa population est estimée à près de 90 millions d’habitants, ce qui lui confère une densité de 2535 habitants par km2.

Depuis 1976, le Vietnam du Nord et le Vietnam du Sud sont réunifiés. Le gouvernement est de

type communiste à parti unique, mais on y voit de l’ouverture vers le commerce et ce, depuis quelques années déjà. La langue officielle du pays est le vietnamien, mais on y

parle près de 75 autres langues ou dialectes comme le mandarin, le khmer, le hmong ou l’austronésien.

La monnaie officielle est le Dong. À ce jour, 1$ canadien vaut près de 20 000 dong. L’économie vietnamienne repose en grande partie sur l’agriculture. Elle représente près de 48% des emplois dans le pays. C’est au sud, dans la région du Delta du Mékong, que se trouve la plus grande concentration de terres agricoles majoritairement composées de rizières. Le riz est cultivé pour la consommation locale, mais aussi pour l’exportation. En effet, le Vietnam est maintenant le 2e exportateur mondial de riz, après l’Inde et devant la Thaïlande. Le café est aussi un produit d’exportation très important pour le Vietnam. Il se classe 2e exportateur mondial pour le total de kilo exporté avec 25 millions de sacs de café de 60kg et le 1er pour le café de type Robusta. D’autres types de productions sont aussi importantes, mais principalement pour la consommation locale. Par exemple, les arbres fruitiers et la canne à sucre.

Voici quelques aspects intéressants de la culture vietnamienne. En ce qui concerne les croyances religieuses, près de 81% de la population n’est inscrite à aucune religion reconnue. Cependant, le Bouddhisme (6.8 millions de pratiquants) et le catholicisme (5.7 millions de pratiquants) sont les deux religions les plus répandues. D’ailleurs, plusieurs « sectes » et croyances sont présentes comme par exemple le Hòa H?o ou le caodaïsme.

Malgré le manque d’homogénéité religieuse, la fête la plus importante du Vietnam est le T?t. Cette fête de 4 jours représente le Nouvel An lunaire vietnamien. La date de cette fête, qui se calcule par rapport au calendrier lunaire, est identique au Nouvel An chinois. C’est lors de cet évènement que les rencontres familiales ont lieu. Durant cette fête, le pays entier est en congé, ce qui rend la visite touristique du pays particulièrement très difficile.

 

Malcom Lussier Directeur de circuit