fbpx
Menu
Lundi au vendredi - 9h à 17h

10 faits surprenants sur les dragons de Komodo

28 mai 2020 Publié par Martine

Le varan de Komodo est un reptile originaire de l’archipel indonésien. Dernier rescapé de l’aire pré-historique, ce dangereux reptile suscite depuis longtemps la curiosité. Sa morphologie lui a d’ailleurs valu le surnom de Dragon de Komodo (île où il vit). Découvrez 10 faits surprenants à propos cet animal pour le moins étrange.

Le dragon de Komodo est le plus grand lézard au monde: Il peut mesurer jusqu’à 3 mètres de long et peser jusqu’à 165kg! Sa queue, presque aussi longue que son corps, est très puissante et musclée. Aucune proie ne peut résister à ses soixante dents tranchantes, chacune mesurant environ 2,54cm.

La femelle n’a pas besoin de son homologue masculin pour se reproduire: La femme peut en effet pondre des oeufs sans avoir été accouplée par un mâle. Ce mode de reproduction s’appelle parthénogénèse.

Sa peau est une armure presque indestructible: Elle est recouverte d’écailles rugueuses en forme de cônes, rappelant la cotte de mailles des guerriers d’autrefois. Elle est tout à fait efficace contre tout type d’adversaire voulant s’en prendre à lui.

Son venin vient à bout de ses proies: La morsure du varan de Komodo fait baisser la tension artérielle, augmente la perte de sang, provoque une hypothermie rendant ainsi sa victime trop faible pour s’échapper ou même se défendre.

En mode chasse, le dragon est silencieux: Cette caractéristique lui permet de s’approcher de sa proie en catimini, sans être repéré. Malgré son physique imposant, c’est en rampant sans bruit qu’il s’approche de sa victime et au moment opportun, il l’attaque par surprise, ne lui laissant aucune chance de fuir ou même de se défendre.

Il peur repérer une proie à plus de 9km: Tout comme les serpents et la plupart des lézards, son odorat se déploie à travers de sa longue langue. Il peut repérer une proie en décomposition à plus de 9km. On raconte même qu’il s’est déjà retrouvé dans la maison d’une garde forestier, attiré par l’odeur nauséabonde de ses chaussettes sales lui laissant croire qu’il s’agissait d’une proie quelconque…

Le dragon de Komodo est plutôt solitaire: Mis à part la période des amours, le dragon vit généralement loin de ses pairs. Toutefois, il arrive à l’occasion qu’ils se retrouvent à plusieurs autour d’une carcasse.

Les bébés dragons vivent dans les arbres: Puisqu’ils sont très petits à la naissance (environ la taille d’une main humaine), les bébés doivent se tenir loin des prédateurs qui sont parfois ses propres congénères. Ils y restent jusqu’à ce qu’ils soient assez grands et audacieux pour affronter la vie. Ils mettent environ 3 à 5 ans pour devenir adulte.

Ils sont des coureurs rapides: Le dragon de Komodo peut atteindre des pointes pouvant aller jusqu’à 20km/h. Mais leur état de sang-froid les rend peu endurants.

En voie d’extinction: Aujourd’hui, leur population totale est estimée à environ 6000 individus. De par la perte de leur habitat et de la rareté des proies qui sont également chassées par l’humain, le dragon de Komodo est en voie d’extinction. Ils sont maintenant protégés par une loi indonésienne et un parc national, le parc national de Komodo a été fondé pour assurer leur protection.

Découvrez nos voyages organisés

Afrique du Sud

Afrique du Sud

Circuits accompagnés

  • Prochain départ : 16 octobre au 1 novembre 2024
Afrique du Sud, Zimbabwe, Zambie et Botswana

Afrique du Sud, Zimbabwe, Zambie et Botswana

Circuits accompagnés

  • Prochain départ : 24 septembre au 15 octobre 2024
Angleterre, Irlande et Écosse

Angleterre, Irlande et Écosse

Circuits accompagnés

  • Prochain départ : 15 mai au 5 juin 2024
Argentine et Patagonie

Argentine et Patagonie

Circuits accompagnés

  • Prochain départ : 26 octobre au 16 novembre 2024
Australie et Nouvelle-Zélande

Australie et Nouvelle-Zélande

Circuits accompagnés

  • Prochain départ : 15 octobre au 8 novembre 2024
Bali et Indonésie

Bali et Indonésie

Circuits accompagnés

  • Prochain départ : 17 mai au 6 juin 2024
Consulter tous nos circuits