Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot.
*Le gagnant sera tiré au hasard les premiers mardis du mois parmi les gens qui se seront inscrit à l'infolettre.

2 endroits à découvrir au Japon

5 janvier 2018 Publié par martine

Lors de notre circuit Passion Japon, les visiteurs vivent différentes expériences d’immersions japonaises. Voici 2 endroits fascinants où nous arrêtons.

1)La région de Shirakawa-go est inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Cette région regroupe 3 villages historiques japonnais dont les maisons aux toits en forme de triangle représentent l’attraction principale de cette zone accessible uniquement en autobus ou en voiture.

Source: outoftownblog

Cette région est nichée au coeur des Alpes japonaises. Montagnes, rizières et forêts à perte de vue est les paysages qui entourent ces villages puisque les montagnes occupent près de 96% du territoire. Ce qui laisse que 4% de territoire pour la culture des terres.

Source: veltra

Les habitations typiques de style architectural Gassho-zukuri sont faites avec des toits de chaume très inclinés qui sont capable de supporter les fortes précipitations de neiges. Des familles entières vivaient sous le même toit. Un foyer central était installé au rez-de-chaussée pour bien réchauffer la maison sur tous les paliers et minimiser les risques d’incendies. La paille utilisée pour couvrir le toit doit être changée environ tous les 20 ans. Lorsque la rénovation d’un toit d’une maison doit être faite, il n’est pas rare que tout le village participe.

Source: Aurélie Roperch

Le dernier étage des maisons servait pour l’élevage de vers à soie qui fût une source de revenu principale au moins jusqu’au XIXe siècle. Aujourd’hui, les villages sont encore habités, mais la région vit essentiellement du tourisme. Environ 1.5 millions de touristes s’y rendent chaque année.

Source: shirakawa village official website

 

2) Sans aucun doute le site le plus sacré du Japon est Koyasan qui se décrit difficilement, mais se vit! Cité religieuse longtemps refermée sur elle-même, c’est en l’an 816 que le moine nommé Kukai (plus connu sous le nom de Kobo-Daishi) a fondé le bouddhisme Shingon et le complexe des monastères de Koyasan. Situés dans le quasi-parc national luxuriant de Koya-Ryujin, plus d’une centaine de temples sont encore actifs et reste un lieu de pèlerinage bouddhiste reconnu. Des voyageurs viennent de partout dans le monde pour y vivre une retraite religieuse et spirituelle. Dû à son cachet unique, Koyasan a accueilli au fil des ans des empereurs, des seigneurs féodaux, des aristocrates, des politiciens, mais aussi des disciples et des citoyens.

Source: Iris Van Den Broek

Il est également possible de séjourner dans l’un des monastères ou même de simplement y passer la journée pour profiter des installations. L’ambiance authentique des lieux avec les prières aux aurores et la nourriture végétarienne rend l’expérience hors du commun.

Source: tripout

Le temple Kongobu-ji est le lieu originel de l’école ésotérique du bouddhisme shingon fondé par Kukai. Il fait partie des sites sacrés et chemin des pèlerins. La route accidentée en pierres et bordée de cèdres âgés de plusieurs centaines d’années mène au cimetière où Kukai est enterré. Plus de 200 000 tombes sont installées sous les arbres, dont certaines contiennent les restes de personnes historiquement célèbres.

Source: TheBohoGuide