fbpx
Menu
Lundi au vendredi - 9h à 17h
Tag

animaux

animaux

Les raisons captivantes de visiter le Parc Kruger en Afrique du Sud

By | Blogue | No Comments

Lorsqu’il s’agit de safaris inoubliables et d’expériences sauvages inégalées, le parc national Kruger en Afrique du Sud se distingue comme l’une des destinations les plus emblématiques. Plongeons dans les raisons captivantes qui font du parc Kruger une étape incontournable pour les amateurs de nature et d’aventure.

La Faune Époustouflante

Le parc Kruger est un paradis pour les amateurs de vie sauvage. Avec une superficie de près de 20 000 kilomètres carrés, il abrite une diversité incroyable d’animaux. Des éléphants majestueux aux félins élusifs tels que les lions, léopards et guépards, chaque safari est une opportunité de rencontrer la faune africaine dans son habitat naturel.

Oiseaux rares et colorés

Les passionnés d’ornithologie seront comblés par la variété d’oiseaux présents dans le parc Kruger. Des aigles majestueux aux calaos colorés, l’avifaune diversifiée offre des opportunités exceptionnelles pour les amateurs de photographie.

Paysages à couper le souffle

Le parc Kruger ne se limite pas à ses habitants à quatre pattes. Les paysages qui évoluent, des savanes aux rivières sinueuses, ajoutent une dimension spectaculaire à l’expérience. Les levers et couchers de soleil peignent le ciel de teintes incroyables, créant des toiles vivantes au-dessus des vastes plaines.

Des safaris variés

Que vous choisissiez un safari en véhicule tout-terrain, à pied ou en montgolfière, le parc Kruger offre des options variées pour explorer ses merveilles. Chaque mode de safari apporte une perspective unique, permettant aux visiteurs de se rapprocher de la nature d’une manière qui leur est propre.

 

Conservation et Éducation

Le parc Kruger s’engage fermement dans la conservation de la faune et de la flore. Les visiteurs ont l’opportunité de s’informer sur les initiatives de préservation et de contribuer à la protection des espèces en danger. Les programmes éducatifs offrent également aux voyageurs une compréhension plus profonde de l’écosystème africain.

Une Aventure Sauvage Incomparable

Visiter le parc Kruger va bien au-delà d’un simple safari. C’est une immersion totale dans la nature sauvage de l’Afrique, une expérience qui éveille les sens et crée des souvenirs durables. Que vous soyez un passionné de photographie animalière, un amoureux de la nature ou simplement un aventurier en quête d’émerveillement, le parc Kruger promet une aventure sauvage incomparable au cœur de l’Afrique australe. Préparez-vous à être ébloui par la splendeur de la vie sauvage au sein de ce joyau de la conservation grâce à notre circuit https://www.passionmonde.com/circuits/passion-afrique-du-sud-zimbabwe-zambie-et-botswana/

Chameau ou Dromadaire?

By | Afrique, Blogue | No Comments

Bien qu’ils soient bien connus du monde, connaissez-vous bien les différences entre le chameau et le dromadaire? La liste est étonnamment longue!

 

1)Leur provenance: les chameaux sont originaires d’Asie centrale et ont évolué pour résister à de longues période de froid. Par exemple dans le désert de Gobi où la température peut chuter jusqu’à -40 degrés celsius. Quant aux dromadaires, ils sont originaire de la péninsule arabique et ils peuvent résister à des températures très élevées de plus de 50 degrés celsius.

Source: Richter Maganhildi

 

2) Le nombre de bosses: Les chameaux ont 2 bosses, alors que les dromadaires en ont qu’une. Par contre, il n’est pas erroné mais plutôt imprécis de nommer un dromadaire de chameau! Le dromadaire est une espèce de chameau. À l’état de foetus, le dromadaire développe 2 bosses, qui se fondent en 1 seule peu avant la naissance.

De plus, il est faux de penser que les bosses sont remplies d’eau. Dans les 2 cas, il s’agit d’une sorte de dépôt de tissus adipeux. Les dromadaires l’utilisent comme source d’énergie et réserve d’eau à travers le désert. Ils peuvent emmagasiner jusqu’à 36 kilos de graisse dans leur bosse. Un dromadaire assoiffé peut boire jusqu’à 135L d’eau en 15 min. selon le National Geographic.

Les chameaux utilisent leur bosse également comme réserve d’énergie, mais également pour se protéger du froid. Quand un chameau comme à se déshydrater, les bosses rapetissent et deviennent flexibles. Il n’est pas rare de voir leur bosses couchées sur le côté. Quand il reprend des forces, les bosses reviennent à la verticales.

Source: Encyclopédie Larousse

 

3) Leur pelage est également différent. En effet, le chameau a un pelage plus long pour mieux résister au froid. Alors que le dromadaire est plus court et uniforme sur l’ensemble du corps pour mieux résister aux grandes chaleurs.

Source: MaxPPP

 

4) Leur grosseur: les dromadaires ont des pattes plus allongées et peuvent atteindre jusqu’à 2m de haut. Ainsi ils s’éloignent de la chaleur du sol. Alors que les chameaux ne dépassent pas 1 mètre et demi. Étrangement les chameaux sont malgré tout plus lourd que les dromadaires. Également, les chameaux seront moins résister aux longues traversées et au besoin de passer plusieurs jours sans manger ni boire. Mais ils sont meilleur sur les terrains montagneux.

Source: Tafline Laylin

 

5) Leur caractère: les dromadaires sont connus pour leurs réactions agressives. Alors que les chameaux sont plus tranquilles et rarement agressifs. Malheureusement, il est plus rare qu’un chameau sera employé pour le transport de personnes dû à leur constitution physique.

Source: Karim Sahib

 

6) Leur usage: le dromadaire est l’animal des déserts chauds. Il est utilisé comme moyen de transport d’homme et de matériel. Il y a des courses de dromadaires dans certains pays. Ils peuvent atteindre en moyenne 50 km/h et jusqu’à 70 km/h. Il fût aussi utilisé à des fins militaires pour attaques durant la bataille, ou pour le transport de troupes et de matériaux.

Le chameau est principalement utilisé comme animal de transport, mais également comme viande bonne à manger. Il s’agit d’un plat de festivités en Afrique du Nord, en Afrique de l’ouest et au Moyen-Orient. La chamelle produit un lait très riche en vitamine C très apprécié. Il existe également des combats de chameaux dans certains pays.

Source: Karim Sahib

 

Rencontres intimes avec les animaux d’Afrique du Sud

By | Afrique | No Comments

Il y a plusieurs raisons qui emmènent les gens à visiter l’Afrique du Sud. Certains voudront y découvrir les vignobles et déguster de bons vins. Pendant que d’autres voudront en savoir plus sur les peuples locaux et les tribus.

Assurément, tous les visiteurs voudront y faire des safaris pour y voir les animaux dans leur état naturel. Il est facile de voir des animaux en Afrique du Sud. Contrairement aux autres pays d’Afrique, les animaux n’ont pas à migrer. La température est bonne à l’année et il n’y a pas de grande sécheresse les obligeant à chercher de l’eau.

Chez Passion Monde, nous avons voulu offrir une expérience unique et mémorable aux visiteurs. Voici 3 activités possible de vivre durant son séjour:

  • Dans la région de Hluhluwe, nous nous arrêtons dans un Centre de Réhabilitation pour Félins. Une grande variété de félins, mais surtout des guépards y sont recueillis pour assurer leur survis. Les visiteurs pourront toucher certains félins et voir de très près des espèces difficiles à croiser dans la nature. Le guépard, le caracal, le serval ou encore le chat sauvage africain sont de bons exemples.
                                                                                                     Source: Emdoneni Cheetah Project
  • C’est à Hazyview que les voyageurs pourront vivre l’une des expériences la plus mémorable de leur vie. Ils pourront interagir directement avec les éléphants. Non seulement ils peuvent soigner, laver, nourrir ou abreuver les éléphants. Mais ils apprendront leur langage corporelle, ainsi que leur mode de vie et les parties du corps. Bien sûr l’expérience se termine par une balade à dos d’éléphant!
                                                                                                       Source: Siyabona Africa
  • Finalement après avoir admirer les Chutes Victoria au Zimbabwe, Passion Monde offre la possibilité aux visiteurs de marcher côte à côte avec des lions. N’ayez pas peur! Cette activité est bien encadrée. Il s’agit d’un programme de conservation pour assurer un avenir au lion d’Afrique qui avait subi un grave déclin durant les 20 à 30 dernières années. Durant leur visite, les gens ont la chance de marcher avec les lions et de les toucher. Un réel coup de coeur pour ceux qui l’ont expérimenté!
                                                                                                        Source: Lions Encounter

6 animaux à ne pas manquer durant votre prochain voyage au Costa Rica

By | Amérique, Blogue | No Comments

Pour un voyage familial, en tout-inclus, en sac à dos ou en groupe, le Costa Rica plait à tous. Ce pays d’Amérique centrale est un incontournable, il y fait toujours chaud, ses plages sont magnifiques et le pays est très sécuritaire. Le Costa Rica offre tout un éventail d’excursions en tout genre et ses parcs nationaux permettent de découvrir une faune et une flore exotique et très diversifiée.

 

Le quetzal resplendissant, est l’oiseau emblématique du Costa Rica. Craintif, il se niche en altitude donc il peut être difficile à apercevoir.  Son nom provient des Mayas, ce qui signifie tout simplement : oiseau! Les chefs mayas utilisaient les plumes des Quetzals pour couronner leurs têtes, ce qui était un signe de divinité. On peut observer ces oiseaux dans la région de Monte Verde et du côté de Tarcoles.

Basilic Commun, est aussi appelé lézard Jésus-Christ pour sa capacité à courir sur l’eau. Malgré sa petitesse, il peut atteindre une vitesse de 10 km et peut parcourir des distances de 15 à 20 mètres. Le Basilic Commun vit dans les forêts tropicales humides comme celle du Costa Rica, vous pouvez l”observer dans les buissons ou sur la cime des arbres.

Source : http://www.totems-scouts.be/1176-basilic.html

Le Tatou, ne pas confondre avec les dessins sur le corps! Le tatou est un animal solitaire et avec sa carapace il ne ressemble à aucun autre mammifère sur terre. Malgré ce que l’on peut penser leur carapace est souple sauf s’ils sentent du danger ou elle ne recroqueville et devient un vrai bouclier. Le tatou n’a pas une bonne vue, mais son ouïe et sont odorat son très développés. Il vit dans les forêts tropicales et on peut même le retrouver au Texas malgré les régions arides.

Source : http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/

Le paresseux, il existe deux espèces de paresseux au Costa Rica. Cet animal attendrissant et paisible dort 18 heures par jour! Il se nourrit seulement de verdure et ne boit jamais. Sa digestion est aussi très lente, elle dure environ 1 mois. Le paresseux ne descend de son arbre qu’une seule fois par semaine pour se soulager et c’est le moment où ils sont le plus vulnérable. Il existe quelques sanctuaires de paresseux où il est possible de les voir et de les caresser.

La grenouille verte, on dénombre plus de 100 espèces de grenouilles au Costa Rica, mais la plus populaire est sans aucun doute la grenouille verte. Toute mignonne, elle vit de nuit où sa vision est supérieure avec ses gros yeux rouges. Elle mange tous les insectes qui s’offrent au menu, mais ne s’attaquent qu’à des proies vivantes, les insectes morts ne l’intéressent pas.  On peut surtout l’observer dans le parc national Corcovada et dans le parc national du Volcan Poas où l’espèce est protégée.

Source : https://www.costarica-voyage.com/

La tortue de mer est très présente sur la côte de Pacifique. On retrouve jusqu’à 7 espèces différentes de tortue dans le pays. La plus connue est la tortue verte qui peut vivre jusqu’à 100 ans et qui peut atteindre une vitesse de 35 km/heure !! Elles pondent leurs œufs sur les plages du Costa Rica de juin à octobre, un phénomène impressionnant et magique. Les plages sont alors protégées pour préserver cette espèce qui nous émerveille qu’on soit petit ou grand.

Source : http://www.fanpop.com

Les chevaux islandais

By | Blogue, Europe | No Comments

Saviez-vous que les chevaux islandais sont unique au monde? Importés sur l’île par les vikings lors de la colonisation, la race est demeurée pure jusqu’à ce jour. L’importation sur l’île de chevaux est interdite depuis le Xe siècle et si un cheval quitte l’Islande, il n’a plus le droit d’y remettre un sabot.
                                                                               Source: George Karbus

Ce cheval nommé «l’islandais» est de petite taille, robuste, rustique et leur robe est très variée. Leur particularité est d’être la seule race à être capable d’exécuter cinq allures soit le pas, trot, le galop, l’amble et le tölt. Étant la race exclusive de l’Islande, la sélection naturelle lui a permit d’acquérir une grande résistance aux conditions climatiques arides et à une nourriture pauvre.

                                                                                     Source: Henk Peterse

Leur utilisation est multiple. À l’origine, ils furent très important pour les déplacements des habitants sur une île dépourvue de route. Aujourd’hui il n’est pas rare qu’ils servent au gardiennage des moutons. Nous pouvons souvent assister à des courses ou des concours d’allures spéciaux dans lesquels ils excellent. Bien qu’ils sont employés comme monture de loisir, ils peuvent également être élevé pour être servis dans votre assiette.

                                                                                 Source: Christophe Raylat

Le peuple islandais est très fier de leurs chevaux et ça se ressent amplement. Les chevaux sont souvent cités dans leurs sagas et les légendes.

                                                                              Source: Matthew Karsten

Le “Ugly Five”

By | Afrique, Blogue | No Comments

En Afrique, quand nous avons la chance de faire un safari, habituellement notre souhait est de voir le “Big Five”. Ce terme désigne 5 animaux: le lion, le léopard, le rhinocéros, l’éléphant et le buffle africain.

Bien qu’ils soient tous gros, ce n’est pas le lien qui unis ces 5 animaux. En fait, ce sont les chasseurs, qui autrefois chassaient les animaux à pied, qui ont donné ce titre au cinq animaux les plus dangereux et difficiles à traquer.

Mais quand nous avons la chance de voir ces 5 animaux, la “chasse” aux photos n’est par terminée… loin de là! Il y a d’autres listes qui existent comme le “Little Five” (les cinq petits) ou le “Shy Five” (les cinq timides) entre autre.

Une de ces listes est un peu controversée, le “Ugly Five” (les cinq laids). Même si tous les goûts sont dans la nature, je vous laisse juger par vous même.

1. La hyène

Photo par Malcom Lussier

 

2. Le vautour

Source: athena-minerva.net

 

3. Le Phacochère

Source: zooatlanta.org

4. Le marabout

Source: www.wainscoat.com

5. Le Gnou

Source: wilduhbeest.wikispaces.com