Menu
Lundi au vendredi - 9h à 17h Samedi - Sur rendez-vous Dimanche - Fermé

Uluru, le rocher sacré des Aborigènes!

16 juillet 2020 Publié par Hugo Blois

Qui n’a jamais entendu parler d’Uluru, ce fameux rocher, situé tout à fait au centre de l’Australie et emblème même du pays ? Uluru (à prononcer « Oulourwou »), que l’on connait aussi sous le nom d’Ayers Rock, est un inselberg en grès situé dans le Northern Territory, au beau milieu du Red Center ! Un inselberg est un relief isolé dominant significativement une plaine ou un plateau subhorizontal, et que l’on peut également appeler « île-montagne » (de l’allemand « insel » et « berg ») ! Culminant à 348 m de hauteur à son sommet, il s’agit du monolithe le plus célèbre du monde et l’un des sites touristiques australiens les plus visités ! La preuve, près de 450 000 curieux se rendent sur le site d’Uluru chaque année !

Et pourtant, contrairement à la croyance populaire, Uluru n’est pas le plus grand dans sa catégorie ! La palme est remportée par le Mont Augustus, australien lui aussi, mais situé en Western Australia (Australie Occidentale). Le Mont Augustus est en effet 2 fois plus élevé que son fameux « petit » frère et détient le record de plus haut monolithe du Monde (avec plus de 800 m de haut) ! Pour l’anecdote, sachez qu’à la façon d’un iceberg, on ne voit que la partie émergée : et oui, une bonne partie de l’inselberg est enfouie profondément sous terre et n’est donc pas visible !

Histoire d’Uluru

La région est peuplée par plusieurs tribus Aborigènes Anangu : les Pitjantjatjara et les Yankunitjatjara, qui sont les propriétaires traditionnels de la région depuis plus de 20 000 ans. Ces peuples de chasseurs-cueilleurs semi-nomades furent dépossédés de leurs terres par les colons Britanniques à la fin du XIXème siècle, lorsque les Australiens commencèrent à explorer le centre du pays… Dès lors, le mode de vie traditionnel des Anangu sera totalement bouleversé : l’appartenance même d’Uluru aux peuples Aborigènes sera tout bonnement effacée… 

Après 3 mois d’expédition depuis Alice Springs à la tête d’une caravane de chameaux afghans, l’explorateur Anglais William Christie Gosse découvre l’inselberg d’Uluru en 1873. Il sera le premier Européen à « découvrir » le rock et à grimper à son sommet… Ainsi, le site d’Uluru sera renommé Ayers Rock le 19 juillet 1873  en hommage à Henry Ayers, alors Premier Ministre de South Australia (Australie Méridionale) au XIXème siècle. Le nom aborigène d’Uluru, qui n’a pas de signification particulière si ce n’est qu’il est usité comme nom de famille par des anciens chez les Anangu, sera alors abandonné…

 

Il faudra attendre l’expédition de Burke et Wills de 1903 (expédition des terres intérieures de l’île-continent du Sud au Nord) pour que le nom aborigène soit connu et exposé au grand public. Ce n’est qu’à la fin du XXème siècle qu’une politique de double dénomination sera officiellement adoptée dans le Northern Territory, consistant à accoler le nom traditionnel aborigène au nom anglais (Ayers Rock/Uluru). Justice est enfin faite le 6 novembre 2002 puisque l’ordre des noms est inversé ; la nouvelle dénomination officielle devient alors Uluru/Ayers Rock

Pourquoi Uluru/Ayers Rock est-il si important et sacré pour les Aborigènes Anangu?

Dans la culture des peuples Aborigènes d’Australie, le Temps du Rêve (Dreamtime) correspond à l’époque où les ancêtres des Premiers Hommes arpentèrent la planète pour y dessiner les reliefs, les cours d’eau, les rochers et toutes les choses qui nous entourent aujourd’hui. Dans la culture des Aborigènes Anangu, spécifique du centre de l’Australie, ce concept de Temps du Rêve est appelé Tjukurpa, en langage Pitjantjatjara. D’après le Tjukurpa, le monolithe d’Uluru ainsi que les formations de Kata Tjuta sont justement l’une des nombreuses traces laissées par les ancêtres des Premiers Hommes. Il s’agit donc de reliques « vivantes » qui revêtent un caractère particulièrement sacré pour ces peuples.

Ces traces constituent ainsi le patrimoine culturel et spirituel des Aborigènes, chaque individu Anangu descendant d’un ancêtre et possédant une connexion spirituelle avec certains sites particuliers… Les Aborigènes Anangu considèrent ainsi que les esprits de leurs ancêtres sont toujours présents dans les lieux qu’ils ont formé, comme Uluru ! Enfin il faut savoir que le Tjukurpa encadre plus largement la mythologie, l’Histoire de ce peuple, mais aussi les lois traditionnelles régissant la Société Anangu. Ainsi, les traces et les entailles que l’on retrouve dans la roche d’Uluru au niveau du Mutitjulu Waterhole seraient les vestiges d’un combat légendaire… Un terrible combat qui eut lieu durant le Dreamtime, entre Kuniya (la femelle python des rochers) et Liru (un serpent venimeux), marquant la fin du Temps du Rêve et le commencement de l’âge des Hommes !

Maintenant qu vous connaissez l’histoire de ce fameux rocher, quand partez-vous le découvrir de vos propres yeux?

Découvrez nos voyages organisés

Afrique du Sud

Afrique du Sud

Circuits accompagnés

  • Prochain départ : 5 au 21 février 2021
Afrique du Sud, Zimbabwe et Botswana

Afrique du Sud, Zimbabwe et Botswana

Circuits accompagnés

  • Prochain départ : 23 octobre au 13 novembre 2020
Angleterre, Irlande et Écosse

Angleterre, Irlande et Écosse

Circuits accompagnés

    Argentine et Patagonie

    Argentine et Patagonie

    Circuits accompagnés

    • Jumelage femme disponible
    • Prochain départ : 31 octobre au 19 novembre 2020
    Australie et Nouvelle-Zélande

    Australie et Nouvelle-Zélande

    Circuits accompagnés

    • Prochain départ : 14 novembre au 6 décembre 2020
    Consulter tous nos circuits