Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot.

Voir les règlements

*Le gagnant sera tiré au hasard les premiers mardis du mois parmi les gens qui se seront inscrit à l'infolettre.

Pays de feu, de glace et de légendes!

10 avril 2015 Publié par Véronique Capra

Bon à savoir 

         Nous sommes nombreux à nous méprendre sur la réalité concernant ce pays et sur plusieurs sujets. Notre charmante guide locale nous a raconté les origines du nom ‘’Islande’’ qui montre bien pourquoi nous sommes bernés.

Image2

L’île fût découverte par un explorateur viking il y a plus de 1150 ans. Celui-ci aimait tellement cette île qu’il voulait la conserver pour lui seul. Il décida de lui donner un nom qui repousserait les gens : ‘’Iceland’’. Par la suite, un second explorateur viking se rendit en Islande et fût également sous le charme de l’île. Il poursuivit son exploration et découvrit le Groenland juste à côté. Il se dit qu’il donnerait à cette seconde découverte un nom beaucoup plus accueillant : ‘’ Greenland’’.  Ainsi les gens sont plus attirés à se rendre en Greenland plutôt qu’en Iceland. Pourtant le Groenland est une calotte glacière, alors que l’Islande est réchauffée par le Gulf Stream et ce à l’année.

Les températures en plein mois de décembre sont en moyenne -5 degrés Celsius dans la capital. Il ne neige pas beaucoup. Durant 3 années, aucune de 3 stations de ski n’a pu être ouverte par manque de neige. Par contre, la température est très changeante : nuageux, soleil, pluie, vent, etc. Bien sûr les températures descendent plus bas la nuit, dans les montagnes ou plus au nord de l’île.

 

Il est vrai qu’il fait nuit  durant 3 mois consécutifs (décembre, janvier, février). Par contre, l’été, il fait jour 3 mois consécutifs (juin, juillet, août). Ça et le fait que la majorité du sol est de la lave durcie ce qui rend l’agriculture difficile. Les Islandais vivent principalement de la pêche, du tourisme et des usines d’aluminium.

Le pays est indépendant énergétiquement grâce à la production d’énergie géothermale. Tous les Islandais ont leur chauffage et l’électricité grâce à cette énergie naturelle.

 

L’écologie est également très importante. Les islandais prendre grand soin de leur environnement. Aucun produit chimique n’est utilisé pour leur agriculture ou pour leur élevage. Donc la nourriture est excellente, goûteuse et bonne pour la santé. De plus, Reykjavik est la capital la moins pollué au monde.

Première journée en Islande

 Image3

Dès notre arrivée, nous avons déjà un petit dépaysement en constatant que le soleil ne se lève pas avant 10ham. L’aéroport international est à environ 45 minutes de route de la capital Reykjavik. C’est la ville la plus peuplée du pays, avec environ 120 000 habitants.Sur la route, l’image du soleil orange et jaune se levant sur les premiers paysages islandais que nous voyons reste mémorable. Après un délicieux déjeuner typique, nous partons découvrir la côte sud islandaise.

C’est lors de notre premier arrêt est au parc national Thingvellir que l’on peut observer la  faille d’Almannagjá qui constitue une ouverture entre 2 plaques tectoniques. Ce parc national fait partie des sites UNESCO.

Image4

Ensuite nous avons fait une petite randonnée jusque derrière la chute Seljalandfoss. La vue sur la plaine de l’arrière de la chute est absolument magnifique. La traduction du nom de la chute est ‘’le voile de la Mariée’’. Les Islandais racontent que toutes personnes qui se font mouiller en passant derrière la chute se marieront durant l’année en court. Mais, croyez-moi, c’est impossible ne pas se faire mouiller!

Image5

Nous avons fait un arrêt au Country Hotel  Anna pour un diner authentique. Ce petit hôtel très chaleureux à l’ambiance familiale est empreint de la vie de l’écrivaine Anna Jonsdottir. C’est à la fois un hôtel, un restaurant et un musée installé entre des montagnes qui ont la forme d’un Troll géant. Celui-ci est couché sur le dos pétrifié en pierre pour le reste de son existence. Les légendes au sujet des Trolls ou encore des elfes sont très présentes. D’ailleurs,  il y a une légende pratiquement pour toutes les chutes ou montagnes qu’on croise.

Image6

Par la suite, nous sommes allés découvrir le très intéressant musée folklorique de Skogar. La partie intérieure du musée permet de voir une quantité d’objets du quotidien du temps des premiers colons. C’est lors de cette visite que l’on comprend l’effet du climat aride sur  la vie de cette époque. De plus, avec l’absence de forêt, le peuple devait s’improviser des outils de travail en pierre ou avec des ossements de baleines.

La partie à ciel ouvert du musée nous permet de visiter des maisons authentiques faites de pierres et aux toits en mousse. Il est impressionnant de découvrir qu’à l’intérieur d’une maison aussi grande que votre abri tempo devait abriter une famille de 15 personnes.

 

Pour cette première journée, notre arrête fût d’abord au glacier Myrdalsjokull. Encore imposant de nos jours, mais nous pouvons facilement voir à quelle vitesse il fond d’année en année. Finalement, nous nous sommes rendus sur la plage de sable noir à Vik. En avançant sur la plage, nous découvrons une belle surprise, la formation rocheuse de Reynisdrangar constitué de colonnes de basaltes qui forment la paroi de la falaise face à l’océan. Petit conseil, n’allez pas sur la plage en fin de journée. Lorsque le soleil se couche, la nuit d’un noir profond combiné à la plage de sable noire, l’océan bleu foncé et la falaise de basalte noire. Tout ça fait une combinaison très dangereuse.

Image8

 

Deuxième journée 

 Image7

         Cette journée est consacrée à la découverte du Cercle d’Or d’Islande. En commençant par la fierté des Islandais, la chute Skogafoss qui est la plus photographiée de toute l’Islande. Par la suite, nous sommes allés admirer les chutes Gullfoss, qui selon moi sont beaucoup plus belles que les chutes Skogafoss.

 

Notre arrêt suivant est définitivement un coup de cœur dans ma journée et m’a fait bien sentir que j’étais dans un autre pays. Les sources d’eaux chaudes de Geysir sont un spectacle impressionnant. Le geyser principal Strokkur jaillit environ aux 8 minutes et les autres sources d’eaux thermales voisines ne jaillissent pas, mais bouillent à des températures autour du 100°C. Une odeur de soufre flotte dans l’air et les couleurs multicolores de la terre due au soufre donnent un paysage magnifique surtout avec le reflet du soleil.

Image9

Durant l’après-midi, nous avons fait une visite très intéressante à la maison verte Fridheimar, spécialiste de la culture de la tomate en serre. En entrant dans la serre, l’odeur de la tomate fraîche nous enivre. Plusieurs tables munies chacune d’un petit plan de basilic en guise de centre de table sont dressées. Nous avons été accueillis par la propriétaire avec un verre (fait avec une tomate cerise) et d’une boisson locale nommée Bjork et Birkir. Plusieurs personnes s’arrêtent à la serre spécialement pour déguster une délicieuse soupe tomate ou encore un Bloody Caesar fait maison. D’ailleurs, pour avoir goûté à leur soupe, il est vrai qu’elle est délicieuse. Étant un commerce familial, une ambiance chaleureuse et accueillante règne sur place. La famille possède également plusieurs chevaux avec lesquels ils font des spectacles durant l’été. Ils se font un plaisir de montrer l’habileté de cette race unique de chevaux dans leur petite arène.

 

Ensuite, nous avons terminé notre après-midi au Spa géothermal de Fontana. Quel bonheur de se détendre dans les piscines extérieures avec vue sur le lac Laugarvatn. Il faut savoir un fait important au sujet des spas en Islande, les Islandais portent une grande importance à l’hygiène corporelle et ils sont à l’aise avec la nudité. Ce qui explique qu’il est nécessaire d’enfiler son maillot de bain avant de prendre une douche à aire ouverte avant. Même chose en sortant des piscines. Cependant, soyez rassuré, ils comprennent que les visiteurs aient plus de pudeur et préfèrent se doucher avec leur maillot de bain en public, plutôt que sans.

Image12

Troisième journée 

 

De retour à la capital Reykjavik pour le reste du séjour. Rien de mieux que de débuter la journée par un tour de ville avec notre charmante guide locale. Nous avons pris le temps d’aller visiter la salle de concert Harpa, un véritable chef d’œuvre architecturale. Notre prochain arrêt fût à La Perle (ou Perlan) de Reykjavik qui un restaurant tournant monter sur des réservoirs cylindriques d’eau chaude géothermique. Installée au sommet d’une colline, la vue autant sur la ville que sur l’océan est magnifique.

Image11

Le pays produit en si grande quantité leur énergie naturelle avec l’eau chaude qu’ils ont construit la plage géothermale Nautholsvik. Ils ont importé du sable blanc d’Espagne et l’eau de l’océan est chauffée grâce à l’énergie géothermale. Ainsi durant plusieurs jours l’été, les Islandais et les touristes peuvent se détendre sur cette plage aménagée en pleine ville.

Image10

L’après-midi fût consacré à relaxer à la magnifique station thermale du Lagon Bleu. Le Lagon Bleu est perdu au milieu d’un immense champ de lave recouvert de mousse. Il est intéressant de savoir que cette mousse prend minimum 1000 ans à s’installer. En regardant ce paysage à perte de vue, je me sentais littéralement sur une autre planète.

Puisque le Lagon Bleu est une station thermale naturelle, il y a une odeur de soufre qui flotte dans l’air.  L’eau est d’une couleur bleu blanchâtre remplie d’algues vertes et d’autres éléments naturels qui ont des vertus curatives. La couleur de l’eau juxtaposée à la pierre volcanique noire rend le décor enchanteur et l’expérience unique.

 

Quatrième journée 

 

Comme cette journée était libre, certains ont préférés partir à la découverte de la capitale à leur rythme; visite de musées, magasinage, balade à pied, etc. D’autres ont préféré faire une promenade à cheval dans les paysages islandais. Semblerait-il que cette excursion est la plus populaire auprès des touristes.  Pour ma part, j’ai choisi l’excursion en Super Jeep pour me rendre jusqu’au second plus grand glacier d’Islande.

Image13

Il s’agit d’une immense jeep pouvant embarquer une quinzaine de personnes, montée sur d’immenses roues. Jusqu’à présent, on avait principalement vue la côte sud du pays. Donc nous sommes allés nous promener vers l’intérieur ouest du pays en direction du glacier Langjokull. Notre chauffeur guide local était d’une grande gentillesse et s’adaptait avec joie à nos désirs. Nous entendant parler de notre grand intérêt pour les histoires locales de Troll, il modifia son circuit habituel. Il nous emmena rencontrer un écrivain de conte pour enfants qui a un restaurant/hôtel à la thématique de l’histoire de Troll de cette région montagneuse. Cette rencontre avec ce passionné fut des plus agréable. Il est d’ailleurs possible de venir faire du camping à cet endroit nommé Fossatun Country Hotel.

Image14

Le second arrêt improvisé était  au Musée Snorrastofa. Ce lieu a été le lieu de résidence de l’écrivain et historien Snorri Sturluson dont les récits sont la base de toute la mythologie nordique, dont l’Edda. Ce musée est également un hôtel et un restaurant. Pour les amateurs d’histoires concernant Odin, Thor ou encore Yggdrasil ou du Valhalla seront fascinés tout comme je l’ai été.

Image15

Les derniers milles pour se rendre au glacier Langjokull me donnaient l’impression de rouler sur la Lune tellement il n’y avait rien à part de la roche noire à perte de vue. Nous n’avons pas pu aller bien loin sur le glacier car la température n’était pas idéal : il avait neigé 2 jours plus tôt et là il pleuvait sans cesse en plus des grands vents. J’avais l’impression de pouvoir partir au vent à tout moment et la pluie glaciale passait bord en bord de mon jean. Ce fût un bref arrêt, mais assez intense comme expérience.

Image16

Toute la journée, nous avons eu la chance de voir de nouveaux paysages; montagnes, chutes, rivières, falaises… qui sont autant époustouflants les unes que les autres. Le mélange des couleurs de la nature est impressionnant.

 

Cinquième journée 

 

Malheureusement le jour du retour à la maison. Nous avons l’avant-midi de libre pour faire un peu de magasinage de dernière minute ou simplement se promener dans la ville une dernière fois. Il faut savoir que les commerces ouvrent leur porte vers 9 h et le soleil pointe son nez en novembre seulement après 10 h. La nuit, il fait terriblement noir, donc ce n’est pas idéal pour simplement se balader dans les rues. J’en ai profité pour aller goûter au très renommé Hot Dog de Reykjavik qui est devenu populaire depuis le jour où l’ancien Président Bill Clinton s’est arrêté à ce stand près du port. Il est vrai que ce hot dog a un goût unique avec ses 2 sortes de moutarde et ses oignons frits. Mais je ne peux pas dire que c’est un régal. C’est à essayer au moins une fois!

 

Bref l’Islande est une belle destination pour les amateurs de nature, de randonnée, d’histoires de Viking et de légendes ou simplement pour découvrir une culture différente.

 

 

Josée Courtemanche

Conseillère en voyages chez Voyages Bergeron