Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot.

Voir les règlements

*Le gagnant sera tiré au hasard les premiers mardis du mois parmi les gens qui se seront inscrit à l'infolettre.

La route de la mort

24 février 2015 Publié par Véronique Capra

Bonjour,
Je voulais vous parler de mon expérience de vélo sur la route de la mort (la route des Yungas) en Bolivie.
La descente de vélo sur la route de la mort est une expérience inoubliable. La route bolivienne à une longueur de 61 à 69 kilomètres allant de La Paz à Coroico, à 56 kilomètres au nord-est de La Paz dans la région des Yungas.

Pour faire cette descente, nous étions très bien habillés : manteau, pantalon, casque. Il le faut, car nous commencions à plusieurs mètres d’altitude donc il faisait très froid. En plus de notre équipement, nous avions de bons vélos de montagne et surtout une bonne suspension, car la route n’est pas goudronnée. Nous amorcions alors cette descente d’environ 64 km, d’un côté il y a la montagne et de l’autre côté c’est un précipice… nul besoin de vous dire que j’avais les mains sur les freins une grande partie du trajet. Le sentiment était exceptionnel et la végétation super. C’est un kaléidoscope de couleurs vertes.

Plus je descendais et plus je me sentais libre sur mon vélo et là-bas, par chance, il n’y avait plus d’automobile ou autobus qui circulaient. Cette route est, encore aujourd’hui, réservée uniquement à la descente de vélo. Même sans les automobilistes, il fallait faire très attention, car sinon on risquait de se retrouver dans le décor ou dans le précipice. Il faut savoir que chaque année, il y a des personnes qui décèdent dans cette descente extrême.

Lorsque nous sommes arrivés au bas de cette route, dans le petit village de Coroico, nous avons pu prendre une douche, manger et parler de notre expérience. De plus, pour en garder un super souvenir, les agences qui organisent ces descentes vous filment, c’est un très beau souvenir à montrer à vos amis.
Je conseille à toutes les personnes qui veulent vivre des sensations fortes de faire cette descente. C’est une expérience que je serais prête à recommencer n’importe quand
Merci de m’avoir donné la possibilité de vous faire vivre ce moment inoubliable.

 

Francine Rabouin